Live News

Bail sur les Pas géométriques : et de deux pour Hyvec Partners

Bel-Ombre Image de synthèse du projet qui verra le jour sur les Pas géométriques de Bel-Ombre.

Alors que Hyvec Partners s’apprête à donner le premier coup de pioche pour la construction d’un hôtel sur les Pas géométriques des Salines, Rivière-Noire, un second projet, de la filiale West Coast Leisure, sur les Pas géométriques de Bel-Ombre, a obtenu son permis EIA (Environmental Impact Assessment), la semaine dernière. Ainsi que le feu vert du Fast Track Committee pour passer à l’étape supérieure.

Nawaz Khan Chady, principal actionnaire de Hyvec Partners, nie avoir obtenu ces baux grâce à un quelque lien politique. « J’ai obtenu le bail pour le projet à Rivière-Noire, sous l’ancien gouvernement et celui de Bel-Ombre, sous le présent. On ne peut donc parler de favoritisme politique », fait ressortir Nawaz Khan Chady. Au niveau de l’opposition, on se prépare, toutefois, à poser une question parlementaire à ce sujet à la rentrée de l’Assemblée nationale en octobre.

Le lopin de terre de 3,6 arpents à Rivière-Noire est en effet réservé au nom d’Hyvec Partners depuis plus de cinq ans. Quant aux 16,4 arpents de Bel-Ombre, situés à côté de l’hôtel 5-étoiles Sofitel, ils ont été réservés le 22 septembre 2016 avec obligation de passer à la phase active du projet dans un délai de 18 mois. C’est ce qu’indique la correspondance du ministère du Logement et des Terres, en date du 22 septembre 2016, à la suite d’une demande logée le 19 juillet de la même année. Le site longe la mer sur 583 mètres.

N’ayant pu démarrer le projet avant 18 mois, le promoteur a obtenu une extension jusqu’au 21 septembre 2018. Cela lui a été communiqué par le ministère dans un courrier en date du 18 août 2017.

Pour le projet de Bel-Ombre, Hyvec Partners projette de créer 400 emplois directs et 200 indirects. Un milliard de roupies sera mobilisé pour son financement. Rs 400 millions seront injectées par le promoteur et le reste sera levé auprès d’autres investisseurs et banques. Pour le projet des Salines, Rivière-Noire, l’entreprise compte investir plus de Rs 1 milliard.

« Nous ne faisons pas de la spéculation foncière. On a les moyens pour mener à bien les deux projets. Ma compagnie est la 44e plus grosse de Maurice. J’emploie 1 200 personnes », lance Nawaz Khan Chady.
Aux Salines, le projet hôtelier de cette société fait partie d’un ensemble de plus de cinq hôtels, dont une signée Beachcomber. « Nous allons débuter dans environ deux mois », précise encore Nawaz Khan Chady avant d’ajouter que son groupe possède déjà un petit établissement hôtelier, Grand-Bay Suites.