Live News

Aviation : Ethiopian Airlines veut atterrir à Maurice

Ethiopian Airlines

Ethiopian Airlines veut être autorisée à utiliser l’aéroport de Plaisance. Une demande a été faite auprès des autorités. Celle-ci est en train d’être examinée. Si le feu vert est donné, cela risque d’être au détriment d’Air Mauritius.

Principale compagnie aérienne d’Afrique, avec 112 avions, Ethiopian Airlines a les yeux rivés sur Maurice avec une certaine gourmandise. Ceci n’arrange pas les affaires d’Air Mauritius ni d’Airports of Mauritius Ltd qui désirent faire de Plaisance le hub régional et un pont entre l’Asie et l’Afrique. Mais ce projet risque d’être affecté si la requête d’Ethiopian Airlines est agréée.

Cette compagnie demande l’obtention d’une sixième liberté de l’air sur Maurice. Ce privilège permet à un transporteur d’un État d’assurer une connexion aérienne entre deux autres États en passant par l’État dont il est originaire. Plus concrètement, cela lui permettrait d’embarquer à Paris des passagers à destination de Maurice en passant par son hub d’Addis-Abeba, en Éthiopie, et vice-versa. Cela à l’instar de ce que fait Emirates déjà depuis 2002, en utilisant l’aéroport de Dubai comme relais et cela au détriment d’Air Mauritius. Turkish Airlines bénéficie également de ce privilège depuis le 15 décembre 2015.

Pendant plusieurs années, Emirates était accusée par certains, dont Air Mauritius, de « siphonner » leur marché en proposant les mêmes destinations, mais à un moindre prix.

En lieu et place de riches Arabes, Emirates permettait à des touristes français, anglais et autres de s’envoler vers Maurice à moindre coût. Aujourd’hui, Emirates assure un vol quotidien par un A380.

Au fil du temps, Air Mauritius a pu faire rectifier le tir en négociant un « code share » avec Emirates. Depuis 2013, cet accord permet à Air Mauritius d’engranger un minimum garanti  de Rs 180 millions par an de la part d’Emirates, peu importe le nombre de sièges qu’elle vendait sur les vols d’Emirates. Le montant a été augmenté à Rs 480 millions.

« Une demande a été faite, mais nous en sommes encore à examiner le dossier. Une décision viendra en temps et lieu », confirme-t-on à l’Hôtel du gouvernement.

La compagnie mauricienne considère que l’arrivée d’Ethiopian Airlines pourrait lui causer bien des dégâts, car c’est la destination Afrique, sur laquelle Air Mauritius vise beaucoup pour son développement, qui est mise en péril.

C’est d’ailleurs l’essence même de l’alliance entre Air Mauritius et South Africain Airways, RwandAir et Kenya Airways qui est en train d’être mise en place. Cela permettra à chacune de ces compagnies de relier les destinations de ses partenaires en minimisant les coûts et en partageant les places à bord de leurs avions respectifs. Pour Air Mauritius, cela lui permettra de vendre davantage de destinations sur l’Afrique aux Asiatiques en utilisant l’aéroport de Plaisance comme hub.  En début d’année, Air Mauritius a déjà rencontré Ethiopian Airlines sur sa route. La compagnie nationale d’aviation se positionnait pour être le partenaire stratégique de la nouvelle compagnie aérienne que le gouvernement ghanéen voulait faire décoller.


Assemblée générale spéciale de MK : l’achat d’actions de MDFP et la vente de l’hôtel Pointe-Coton à l’agenda

Air Mauritius tiendra une assemblée générale spéciale le lundi 10 juin. Les actionnaires seront appelés à avaliser la vente des actions que détient la compagnie nationale d’aviation dans Pointe-Coton Resort Hotel Co Ltd, la compagnie propriétaire de l’hôtel Pointe-Coton à Rodrigues, mais aussi le rachat de 20 % d’actions qu’Airports of Mauritius Ltd (AML) détient dans Mauritius Duty Free Paradise (MDFP), compagnie propriétaire des magasins hors taxes à l’aéroport de Plaisance.

Pour permettre cet achat valant Rs 405 millions, Air Mauritius propose des actions pour un montant de Rs 500 millions. Celles-ci seront alors remises à AML.

Le « Company Secretary » d’Air Mauritius, Vijay Seetul, explique le motif de ces transactions. « L’émission de ces actions additionnelles permettra de renforcer les fonds propres de la compagnie et améliorera ses liquidités et permettra en même temps à Air Mauritius de faire des investissements dans l’écosystème de l’aviation, ce qui était déjà le cas auparavant. » La vente des actions dans l’hôtel rodriguais permet de faire entrer de l’argent, mais correspond aussi à la politique de la compagnie qui est de se focaliser sur ses activités de base. AML déboursera Rs 111 336 458 pour acquérir les 52,4% d’actions que détient Air Mauritius au sein de la compagnie qui contrôle l’hôtel Pointe-Coton. AML en deviendra ainsi la principale actionnaire, suivie de la State Investment Corporation (163 044 actions) et de la State Insurance Company of Mauritius Ltd (49 032 actions).

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • I want to grow my income