Editor's-choice

Aux Casernes à Curepipe - Tests de conduite : candidats et moniteurs grincent des dents

Des aspirants conducteurs se plaignent d’une trop longue attente.

Des aspirants conducteurs et des moniteurs d’auto-école évoquent plusieurs problèmes rencontrés au Driving Test Centre des Casernes, à Curepipe. Toutefois la police balaie ces reproches d’un revers de la main.

Examinateurs « trop lents », itinéraires changeants… Les griefs des aspirants conducteurs et des moniteurs d’auto-école sont nombreux. Mais l’inspecteur Shiva Coothen, du Police Press Office, affirme que tous les paramètres au Driving Test Centre aux Casernes, à Curepipe, sont bien établis.
Une des reproches des candidats tient au fait  que les examinateurs prendraient trop de temps pour les évaluations. « Par jour, il y a au moins 60 rendez-vous. Il est 11 h 30 et il n’y a que 10 d’entre nous qui ont été évalués », se plaint un aspirant conducteur qui poireaute depuis tôt le matin. 
Ce à quoi l’inspecteur Coothen répond que le nombre de tests programmés dans une journée dépend du nombre d’examinateurs disponibles. « Contrairement à Port-Louis où il y a un plus grand “pool” d’examinateurs, à Curepipe nous devons nous organiser avec les ressources dont nous disposons. Des fois, certains “examiners” ne sont pas disponibles  mais il n’y a jamais de renvoi, même si on doit tenir les tests jusqu’à 17 heures », fait-il remarquer. 

Un moniteur d’auto-école dénonce, pour sa part, le fait que l’itinéraire pour l’évaluation des aspirants conducteurs change sans que les candidats ou les moniteurs n’en soient informés. 

Changer L’itinéraire

« Cela cause beaucoup d’inconvénients aux candidats qui ne sont pas habitués à certains itinéraires. Des fois ils sont paniqués face à ces situations nouvelles. Quand on va aux renseignements, on nous balance comme prétexte qu’il y aurait des travaux sur certaines routes, d’où ces changements », déplore-t-il. 

L’inspecteur Shiva Coothen de rétorquer que les examinateurs ont toute la liberté de changer l’itinéraire pour l’examen de conduite. Cela ne se fait aucunement pour pénaliser l’aspirant conducteur, assure-t-il. « Au contraire, cela lui permettra de s’adapter à n’importe quelle situation et condition. Que ce soit au niveau des panneaux de signalisation ou des feux, ou encore des passages pour piétons. Tout cela  développera davantage le sens de l’observation de l’aspirant conducteur », fait-il valoir. 

L’inspecteur Coothen ajoute que le changement de l’itinéraire ne peut affecter l’examen du candidat. « Il lui faut respecter les consignes et démontrer une bonne connaissance du code de la route. L’examinateur va baser son évaluation de l’aspirant-conducteur sur ses propres observations, telles que le mirror signal and manoeuvre (msm). » 

Toilettes et cantine 

Abordant le projet de construction d’un « shelter » dans les locaux du Driving Test Centre aux Casernes, l’inspecteur Shiva Coothen indique que ce sont les moniteurs d’auto-école qui en ont fait la demande. « Ils vont ériger un shelter à leurs frais. Nous avons examiné leur requête et nous allons bientôt leur donner l’autorisation nécessaire mais nous réservons le droit de reprendre le terrain si nous en avons besoin pour d’autres projets. »

Un moniteur d’auto-école confirme qu’une somme de Rs 225 000 a été recueillie auprès des moniteurs d’auto-école opérant à Curepipe pour réaliser le projet. « Dans un deuxième temps, nous allons construire des toilettes et une cantine », fait-il savoir. 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !