Faits Divers

Aux assises : Jean Fabio Dimba reconnaît avoir brûlé son père

Jean Fabio Dimba Jean Fabio Dimba et son père en médaillon.

Un procès qui intervient plus de trois ans après le drame. Jean Fabio Dimba a comparu le vendredi 15 mars 2019 devant la cour d’assises. Il est accusé d’avoir brûlé vif son père, Jean Gérard Dimba. La poursuite a agréé à la demande du prévenu pour une accusation réduite.

Accusé du meurtre sans préméditation de son père, Jean Fabio Dimba, un jeune peintre de Bambous. Il a comparu devant le juge Benjamin Marie Joseph.

La poursuite, représentée par Me Karuna Rehnu Gowry-Bhurrut, a informé la cour que, suite à des échanges avec l’avocat du prévenu, Me Vijay Runghen, le bureau du Directeur des Poursuites Publiques (DPP) est disposé à réduire l’accusation de meurtre sans préméditation à celle de coups et blessures mortelles mais qui ont été infligés sans intention de tuer. « Cela à condition que le prévenu plaide coupable », a souligné la poursuite.

Me Vijay Runghen a informé la cour qu’il accepte la proposition. Le procès a été ajourné au 24 mai 2019.

C’est dans un accès de colère qu’il dit avoir brûlé vif son père, alors que la victime dormait profondément. Jean Fabio Dimba a aspergé son père de thinner avant de craquer une allumette. Grièvement brûlé, Jean Gérard Dimba, 51 ans, a été transporté par la police à l’unité des grands brulés à l’hôpital Victoria, Candos.

Dans une ultime déclaration à la police, Jean Gérard Dimba a incriminé son fils Fabio qui, dit-il, l’a brûlé vif à la suite d’une dispute. La victime a succombé à ses brûlures.

Jean Fabio Dimba était peintre, tout comme son père. Comme il avait besoin d’argent, le jeune homme avait demandé son salaire à son père, soit Rs 4 000. Mais ce dernier lui aurait fait comprendre qu’il n’avait toujours pas reçu le paiement du client. D’où la dispute et le drame.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !