Faits Divers

Aux assises : Gro Derek conteste une troisième reprise de son procès

Gro Derek est poursuivi aux cotés de Bruno Wesley Casimir aux assises.

Le procès intenté à Rudolf Dereck Jean Jacques et Bruno Wesley Casimir sera repris une troisième fois. Cela, suite à une nouvelle accusation logée contre eux. Leurs avocats invoquent un abus de procédures et demandent l’arrêt définitif des poursuites contre leurs clients.  

Le procès intenté à Rudolf Dereck Jean Jacques, plus connu comme Gro Derek, et Bruno Wesley Casimir, sera appelé le 24 mars 2020. Une nouvelle audience est prévue dans l’affaire. Cela, après que le Directeur des Poursuites Publiques (DPP) ait logé une nouvelle accusation contre les prévenus. 

À l’appel de l’affaire lundi devant la juge Shameen Hamuth-Laulloo, Me Denis Mootoo, assistant du Directeur des Poursuites Publiques, a présenté un avis d’abandon de poursuites (discontinuance of proceedings) dans l’affaire et a annoncé une nouvelle accusation contre les deux hommes. 

Précédemment, Gro Derek fut poursuivi sous trois accusations de trafic de drogue. Bruno Wesley Casimir répondait de deux accusations de trafic de drogue. 

La nouvelle accusation se lit comme suit : Durant le mois de février 2012, sur le parking du KFC de Flacq, Gro Derek et Bruno Wesley Casimir ont organisé l’importation de drogue à Maurice. Suite à quoi, Me Deepak Rutnah, avocat de Gro Derek, a interrogé la poursuite sur la justesse d’une nouvelle accusation qui va entraîner la reprise de l’affaire à zéro. Soit pour la troisième fois. 

Me Denis Mootoo a répondu que c’est parce que « le principal témoin à charge a failli à déposer selon les déclarations qu’il a données à la police et en vue de la gravité de l’accusation retenue contre les prévenus ». 

Rappelons que dans l’affaire, Seewoosing Dayal, aussi connu comme Ashish Dayal, a perdu son statut de témoin vedette après avoir refusé de témoigner contre Gro Derek et Bruno Wesley Casimir. Ashish Dayal fait désormais face à un procès séparé dans l’affaire. Procès logé le 11 mars 2020, après que le DPP ait révoqué l’immunité qui lui fut accordé. 

Torture

Quant à Me Alvin Juwaheer, avocat de Buno Wesley Casimir, il a tenu à présenter une motion pour l’arrêt définitif des poursuites contre son client. Cela avant même que les prévenus ne soient appelés à plaider s’ils sont coupables ou non dans l’affaire. 

« Le procès est pris à zéro pour la troisième fois. Ce qui est injuste envers mon client. Il y a d’abord eu une audition complète de tous les témoins dans l’affaire. Cela au cours d’un procès qui s’est échelonné de 2016 à 2018. Suivant le décès de feu le juge Prithviraj Fekna, qui présidait le procès, l’affaire a été reprise à zéro en 2019 et jusqu’à ce lundi 16 mars 2020 où elle a été abandonnée au profit d’une nouvelle accusation. Mon client ne pourra plus bénéficier d’un procès équitable. C’est un abus de procédure et je demande donc l’arrêt du procès » a soutenu Me Alvin Juwaheer. 

Me Deepak Rutnah s’est joint à la motion de son confrère et a ajouté que « les droits de Gro Derek en vertu de l’article 3 de notre Constitution ont été bafoués. Huit ans de détention équivaut à une torture ». 

Me Denis Mootoo a annoncé qu’il objecte à la motion pour l’arrêt des nouvelles poursuites. La juge Shameen Hamuth-Laulloo a alors annoncé que le procès sera entendu le 24 mars 2020 devant le juge Benjamin Marie Joseph cette fois-ci. Gro Derek et Bruno Casimir ont été reconduits en détention entre-temps.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !