Faits Divers

Aux assises : deux Tanzaniens jugés coupables d’importation de drogue

Dipesh Pranlal Chudasama et Jiten Pravin Mandalia Dipesh Pranlal Chudasama et Jiten Pravin Mandalia à leur sortie de la cour d’assises.

Ils ont, à eux deux, importé pour Rs 55 millions de drogue à Maurice. Dipesh Pranlal Chudasama et Jiten Pravin Mandalia, deux ressortissants de la Tanzanie, ont été jugés coupables en cour d’assises le mercredi 2 octobre 2019. La cour prononcera la sentence le 18 octobre 2019.

L’un est ingénieur en informatique, l’autre un homme d’affaires. Ces deux ressortissants de la Tanzanie, ont été jugés coupables le mercredi 2 octobre 2019 d’importation de drogue à Maurice. Ils sont en détention à Maurice depuis mai 2013. Ils sont Dipesh Pranlal Chudasama et Jiten Pravin Mandalia. Au total, les deux ont importé pour Rs 55 millions d’héroïne à Maurice. 

Le premier nommé a plaidé coupable d’avoir, le 11 mai 2013, importé 1 829,2 grammes d’héroïne. La valeur marchande de la drogue s’élève à Rs 26,8 millions. Le second a, lui, plaidé coupable d’avoir, le 12 mai 2013, importé 972,2 grammes d’héroïne (valant Rs 14 millions). Il a aussi plaidé coupable d’avoir en avril 2013, importé 1 kilo d’héroïne (valant Rs 15 millions) et d’avoir aidé l’ingénieur à se procurer la drogue importée le 11 mai 2013. La cour d’assises passera la sentence le 18 octobre 2019. 

Ils sont défendus par Mes Anupam Khandai et Ritesh Sumputh. La poursuite est représentée par Mes Abdool Raheem Tajoodeen, Senior State Counsel, et Ilfaaz Mohammad Farook Nathire, Temporary State Counsel. Le procès est présidé par la juge Renuka Devi Dabee. 

Lors de leur comparution mercredi, les deux ont tenu à faire des excuses à l’État mauricien. « J’ai un fils et une femme. Ma famille compte sur moi. Je n’ai pas eu de rapport défavorable de la prison », a lancé Dipesh Pranlal Chudasama du banc des accusés. Quant à Jiten Pravin Mandalia, il a déclaré « ne pas être un trafiquant de drogue. Je me suis retrouvé dans une situation financière et familiale difficile. Mon père était malade et comme les soins sont payants en Tanzanie, je fais ce travail sous la pression. J’ai commis des erreurs et je les regrette. Je demande la clémence de la cour car j’ai aidé la police en révélant où j’avais caché la drogue ». 

Dipesh Pranlal Chudasama a passé 2377 jours en détention préventive tandis que Jiten Pravin Mandalia a, lui, passé 2311 jours dans l’attente de son procès. Ce dernier a, dans sa déclaration à la police, soutenu que la drogue était destinée à un nommé Capitaine François. C’est lui, Jiten Pravin Mandalia, qui devait récupérer les divers colis de drogue en vue de les remettre au Capitaine. Celui-ci a disparu de la circulation peu après l’arrestation des deux Tanzaniens.

L’homme d’affaires a expliqué avoir fait la connaissance du Capitaine par l’intermédiaire de la petite amie de celui-ci, qui est à Madagascar. Jiten Pravin Mandalia a soutenu à la police que sa concubine, qui se trouve à Madagascar, est une amie proche de la petite amie du Capitaine. 

Ce n’est qu’un an et demi après son arrestation que le nommé Jiten Pravin Mandalia a décidé de tout révéler à la police. Il a notamment indiqué aux limiers avoir caché de la drogue dans un sac pour ordinateur. 

Au cours de son réquisitoire, Me Abdool Raheem Tajoodeen a soutenu qu’une peine se situant entre 20 et 25 ans de prison est amplement mérité dans l’affaire. La défense a réclamé la clémence de la cour. Celle-ci rendra son verdict le  18 octobre 2019.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !