Faits Divers

Aux assises : Cedric Bizoire plaide coupable du meurtre de Jean Philippe Jean

Wilson Cedric Emmanuel Bizoire Wilson Cedric Emmanuel Bizoire en cour d’assises jeudi.

Deux ans après les faits, Wilson Cedric Emmanuel Bizoire, habitant Rose-Belle, a plaidé coupable, aux assises, du meurtre du musicien Jean Philippe Jean. Il a imploré le pardon de la famille de la victime.

«Mo demann pardon la fami viktim. Pardon a mo fami pou soufrans ki monn fer zot sibir. Se ene krim ki mo finn fer. Monn gagn letan reflesi. Se enn zafer pa fer. Zame mo pou refer enn kiksoz parey ». C’est en ces termes que le jeune Wilson Cedric Emmanuel Bizoire, habitant auparavant à Rose-Belle, s’est adressé à la juge Nirmala Devat le jeudi 18 juillet 2019. C’était en cour d’assises où le prévenu répond d’une accusation formelle de meurtre sans préméditation du chanteur et musicien Jean-Philippe Jean, âgé de 37 ans. Un crime commis le 5 avril 2017.

Wilson Cedric Emmanuel Bizoire a plaidé coupable, le jeudi 18 juillet 2019, à l’appel du procès. Quatre témoins ont été entendus lors de la séance, dont le sergent Ramjad Moolee. Ce dernier a lu les aveux du prévenu, âgé, au moment des faits, de 17 ans.

Dans ses dépositions à la police, Cedric Bizoire explique que ses parents sont séparés. Il vit avec sa mère, son frère et un oncle. Il a étudié jusqu’à la Form V, avant de prendre de l’emploi comme aide-maçon. Deux ans et demi avant le drame, il fait la connaissance de Jean Philippe Jean, un ami de sa grand-mère.  Le jeune homme raconte qu’un an et demi avant la tragédie, il a commencé à entretenir une relation intime avec Jean Philippe Jean. Il recevait entre Rs 400 et Rs 500 pour ses faveurs. Il indique dans ses dépositions à la police qu’ils l’ont fait une fois, derrière le marché de Rose-Belle, alors qu’ils étaient dans une fourgonnette.

20 à 30 ans de prison requis

Et le jour du drame, il a reçu un message du musicien l’invitant à venir chez lui à Deux-Bras, à New Grove. Wilson Cedric Emmanuel Bizoire se rend au rendez-vous. Sur place, il tombe sur la victime qui l’invite à prendre un café. Jean Philippe Jean accompagne sa fille jusqu’au van scolaire et ensuite revient voir le prévenu et lui dit : « Met dan porte. Li dire moi al dan lasam et tir mo linz ». Or, selon les aveux du prévenu, ce jour-là, la victime a voulu plus et a « tenté de force de le sodomiser ».

Le jeune homme repousse ses avances et s’en va chercher de quoi frapper la victime. Il récupère un couteau de cuisine et inflige au chanteur trois coups à la gorge. La victime se met à saigner. Wilson Cedric Emmanuel Bizoire, déclare avoir ensuite mis le feu au matelas sur lequel était allongé le musicien. Cela avant de quitter la maison et se débarrasser de ses vêtements. Il avoue aussi avoir fait main basse sur une tablette et d’autres objets appartenant à la victime. 

L’avocat du prévenu, Me Dev Ramano a imploré la clémence de la cour. Il a invité la juge à prendre en considération le fait que son client était mineur à l’époque et aurait dû bénéficier de la protection de la loi, face aux sévices de la victime. Me Rehnu Karuna Gowry-Bhurrut, avocate de la poursuite, a, pour sa part, répliqué qu’il ne s’agit pas de faire le procès à la victime. Elle a requis une peine entre 20 et 30 ans de prison. Cela en se basant sur la tendance adoptée par la cour d’assises dans des cas similaires. La cour a mis sa décision en délibéré.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • A loan with perspective