Techno

Autonomisation : les conséquences de l’industrie 4.0

Autonomisation Avec l’industrie 4.0, des emplois sont robotisés.

On connaît déjà les interactions de gouvernement à gouvernement (G2G) et celles d’entreprise (business) à entreprise (B2B). Mais ce que l’on sait moins, c’est qu’on voit progressivement apparaître des interactions de machine à machine (M2M).

Il s’agit de l’une des conséquences de la quatrième révolution industrielle, aussi connue comme Industrie 4.0. L’industrie 4.0 est en cours de déploiement dans le monde, selon la compagnie mauricienne Team SYNthesis. Cette dernière a d’ailleurs organisé une conférence sur le sujet, dont l’intitulé était « Leadership 4.0 Primer ». Cet événement a eu lieu, le lundi 13 novembre, à l’hôtel Ravenala Attitude de Balaclava.

Les interactions M2M est l’un des aspects de l’autonomisation qu’apporte l’industrie 4.0. Cette autonomisation des opérations des entreprises doit permettre de rendre les entreprises, notamment les usines, plus efficaces et plus proactives. Au final, ce sont les clients, et donc les consommateurs, qui devraient en sortir gagnants, selon l’entreprise Team SYNthesis.

« La réactivité et la grande disponibilité des informations, qui découlent de l’industrie 4.0, signifient que les entreprises peuvent fournir de meilleurs services à leurs clients. Dans certains cas, les vues en libre service dans l’opération seront possibles. Les données détaillées seront la fondation pour la résolution rapide des litiges entre les clients et les fabricants », explique la direction de Team SYNthesis.

Par ailleurs, toujours selon Team SYNthesis, bien que l’implémentation du concept d’industrie 4.0 nécessite un investissement initial, les coûts de cette technologie sont appelés à chuter. L’industrie 4.0 a aussi pour conséquences de faire baisser les coûts indirects, comme ceux liés aux infrastructures physiques, aux personnels et aux opérations.

Le concept d’industrie 4.0 aura un impact sur les emplois. Selon l’Organisation pour la Coopération et le Développement Economique (OCDE), l’industrie 4.0 fera disparaître plus de 5 millions d’emplois dans le monde entre 2016 et 2021 dans 15 pays industrialisés et émergents. Il s’agit principalement de postes à faible valeur ajoutée. Néanmoins, durant la même période, 2,1 millions d’emplois sont en train d’être créés, notamment dans l’informatique et l’ingénierie.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !