Live News

Au poste de police de Stanley : il frappe et insulte deux policiers pour avoir empêché son évasion 

Scène digne d’un film hollywoodien au poste de police de Stanley, vers deux heures du matin, dimanche 16 février. Deux policiers ont été agressés par un jeune de 20 ans, après qu’ils l’aient empêché de s’évader du poste. 

Le suspect, habitant la localité, est maintenu en détention pour vagabondage. Il a été provisoirement inculpé par la cour dans la journée du lundi 17 février. Son arrestation est liée à une autre affaire de « rogue and vagabond ». 

Les poignets menottés, le suspect, Andy Jason Spéville, a tenté de s’enfuir par une porte de secours. Intercepté par deux policiers en poste, il les a infligés des coups, avant d’être maîtrisé. Le caporal Chevathian et le constable Belony expliquent qu’ils assuraient l’escorte du prévenu vers sa cellule, lorsque ce dernier est devenu violent. Menotté, il devait être placé dans une cellule au poste de Stanley. Échappant à l’escorte, Andy Jason Spéville s’est mis à courir vers la porte de secours à l’arrière du poste de police. 

Le constable l’a immédiatement rattrapé avant de l’immobiliser. Le jeune homme, selon la déposition du policier, était alors dans une rage folle. C’est à coups de menottes que le suspect s’est mis à infliger des coups aux policiers. 

Le caporal Chevathian a rappelé au suspect qu’il avait commis un délit pour agression sur un représentant de l’ordre. 

Le suspect s’est alors mis à proférer des menaces contre les policiers. « Si zot pa larg mwa mo pu fer batt zot », a-t-il crié à la face des policiers. 

  • Coronavirus

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !