Live News

Au lieu de la maison de ses rêves : elle est dépouillée de Rs 415 000 par son amoureux

poste de police de Chemin-Grenier poste de police de Chemin-Grenier

Une réceptionniste de 38 ans qui habite une région du sud a été bernée par son amoureux. Celui-ci avait promis de lui acheter la maison de ses rêves. Elle lui a remis la somme de Rs 415 000 mais l’homme aurait tout dépensé. Une déposition a été consignée au poste de police de Chemin-Grenier, mercredi.

Elle n’en revient pas. Christelle (prénom fictif) croyait avoir trouvé l’homme de sa vie mais elle s’est trompée. Christelle a rencontré cet assistant gérant, que nous prénommerons Deven, lors d’une fête du personnel à Case-Noyale, le 15 décembre 2016. Selon Christelle, lors de cette fête, Deven lui aurait confié être marié et père de deux enfants. « Il m’a dit que sa femme était souffrante et qu’il souhaitait trouver quelqu’un d’autre avec qui il comptait vivre. Deven m’a proposé de devenir sa nouvelle compagne mais j’ai refusé », explique Christelle dans sa déposition.

Elle ajoute que l’homme n’avait pas accepté son refus. Selon la jeune femme, Deven l’aurait appelée à plusieurs reprises sur son lieu de travail et aurait même envoyé des messages à des collègues de Christelle pour leur demander de la convaincre.

Christelle a expliqué aux enquêteurs qu’elle avait finalement accepté. Deven lui aurait dit qu’il avait contracté un mariage religieux avec son épouse. « Il a dit qu’il avait l’intention de vivre avec moi. D’ailleurs, le jour de mon anniversaire, il m’a offert une bague de fiançailles en disant qu’il avait trouvé en moi la femme qu’il désirait », raconte Christelle. Selon cette dernière, l’épouse de Deven l’aurait expulsé de la maison en apprenant sa relation avec elle. « Il vivait chez une amie et venait souvent me voir. Lors d’une de ces visites, il m’a confié qu’il voulait acheter une maison afin qu’on puisse vivre ensemble », dit-elle.

Mais Deven a fait comprendre à la jeune femme qu’il n’avait pas assez d’argent.  « Il m’a demandé de mettre la main à la poche pour réaliser ce rêve. Je lui ai remis la somme de Rs 415 000 en plusieurs tranches de février 2017 à janvier 2018. Comme les démarches tardaient, je lui ai exigé une explication. Il a répondu qu’il fallait du temps. Je l’ai cru aveuglément »,  confesse-t-elle.

Christelle souligne qu’à la fin de janvier 2018, elle a eu la désagréable surprise de découvrir que Deven la trompait avec l’amie qui l’hébergeait.  Elle a réclamé un remboursement mais n’aurait reçu que Rs 14 000 à ce jour. « Deven a promis de me rendre  mon argent mais il ne l’a pas fait. Il a joué avec mes sentiments. Je compte le poursuivre en cour. J’ai déjà entamé les démarches », dit-elle.