Xplik ou K

Au cours d’une perquisition à son domicile : une bouteille de whisky de Rs 11 000 disparaît

Joseph Stephane

Où est passée sa bouteille de whisky et son appareil d’enregistrement de CCTV ? C’est la question que se pose Joseph Stephane depuis que des policiers ont procédé à une fouille à son domicile le jeudi 8 mars.

Joseph Stephane a fait une déposition au poste de police de sa localité dans l’après-midi du jeudi 8 mars. Et cela après que cet habitant de Résidence Saint-Malo, à Baie-du-Tombeau, marié et père de famille, a constaté qu’une bouteille de whisky Johnnie Walker Blue Label d’une valeur de Rs 11 000 ainsi que son appareil d’enregistrement de CCTV avaient disparu. Sa maison avait fait l’objet d’une perquisition par des éléments de la force policière plus tôt dans la journée.

Joseph tient un petit commerce annexé à son domicile depuis une dizaine d’années. Selon lui, le jeudi 8 mars aux alentours de 7 h 25, alors qu’il se trouvait encore au lit, une équipe de la brigade antidrogue (Adsu) a fait une descente chez lui, accompagnée d’éléments du Groupement d’intervention de la police mauricienne (GIPM) et de la Special Support Unit (SSU). Ces derniers lui ont présenté un mandat de perquisition pour effectuer une fouille dans sa boutique et son domicile.

Trouvant cela étrange, Joseph dit alors aux policiers qu’ils se sont peut-être trompés d’adresse. « Je ne suis pas le genre de personne à avoir des démêlés avec la justice ou à être mêlé à des affaires de drogue. Finalement, je leur ai donné carte blanche de fouiller ma maison de fond en comble. J’ai même dû défoncer une armoire qui se trouvait dans la chambre parce qu’elle était fermée à clé et dans la panique, j’avais oublié où j’avais rangé la clé. » Et d’ajouter que les policiers n’ont rien trouvé de compromettant.

Joseph explique que l’opération policière a duré deux heures. Vers 9 h 30, un sergent de police de l’équipe de l’Adsu lui a demandé de signer un papier, indiquant qu’ils avaient effectué une fouille, mais qu’ils n’avaient trouvé aucune drogue ou objet suspect. « Ils avaient pris de l’argent dans la caisse de ma boutique, mais ils me l’ont rendu après la perquisition. »

Après le départ de la police, Joseph remarque que sa bouteille de whisky Johnnie Walker Blue Label n’est plus sur la commode. « Depi siss mwa, mo ti aste sa boutey-la. Mo ti pe gard li lor enn komod kouma enn dekorasyon e mo ti pou servi li pou enn gran lokazyon », laisse entendre Joseph. Il dit avoir aussi remarqué que des fils de sa caméra de surveillance CCTV avaient été arrachés et qu’un appareil DVR pour la caméra avait également disparu. Joseph dit s’être rendu au quartier général de l’Adsu pour demander une explication, mais personne n’a pu l’aider. Il a alors décidé de rapporter le cas à la police et a déposé plainte pour vol.

Selon Joseph, son voisin avait eu des démêlés avec la police.

« Il se peut que par pure jalousie, certaines personnes ont donné de faux renseignements à la brigade des stups à mon sujet. Mo pena oken police case e mo sertifika karakter prop. Cette démonstration de force de la police chez moi donnera l’impression aux gens que je suis un trafiquant de drogue. »

Du côté de la police, on nous informe qu’une enquête a été ouverte après que Joseph a rapporté le cas.