Live News

Au Coeur de l'Info : Rama Sithanen commente le Budget 2019-20

Rama Sithanen était l'invité de Radio Plus ce mardi après-midi 25 juin. L’ex-ministre des Finances a répondu aux questions de Nawaz Noorbux et de Jugdish Joypaul dans l’émission «Au Cœur de l’Info». Le Budget 2019-20 était au centre des discussions.

Voici les points forts de son intervention : 

Sithanen parle de vente «de bijoux de l'Etat pour la somme de Rs 11 milliards» sur deux ans

Sithanen : «Quelle que soit l'issue des élections, le nouveau gouvernement aura seulement deux choix : faire comme ce gouvernement ou relancer l'économie»

Politique : «Je suis l'une des personnes qui conseillent Navin Ramgoolam le PTr. Je l'aide dans sa réflexion stratégique», dit Sithanen

Politique : Sera-t-il candidat du PTr lors des prochaines législatives ? Sithanen reste évasif sur la question et affirme qu'il va «donner un coup de main»

Législatives - Sithanen : «Mo pas kone si pas mo pou poser, ou gagne ticket»

Législatives - Sithanen prévoit que Pravind Jugnauth et le gouvernement joueront la carte de la pension de vieillesse et du salaire minimum pour «attaquer brutalement Ramgoolam»

Sithanen : «Le 'protest vote' jouera en faveur du PTr»

Une lutte à trois aux prochaines législatives ? «Je ne sais pas», répond Sithanen

Une alliance PTr-MMM ? «Impossible!» dit Sithanen

«La virulence des attaques de Pravind Jugnauth contre Reza Uteem et le MMM tendent  à dire que les ponts sont coupés entre les deux partis, mais 'you never know in politics'»

Législatives - Sithanen prévoit que Pravind Jugnauth et le gouvernement joueront la carte de la pension de vieillesse et du salaire minimum pour «attaquer brutalement Ramgoolam»

Sithanen : «Le 'protest vote' jouera en faveur du PTr»

Une lutte à trois aux prochaines législatives ? «Je ne sais pas», répond Sithanen 

Une alliance PTr-MMM ? «Impossible!» dit Sithanen 

«La virulence des attaques de Pravind Jugnauth contre Reza Uteem et le MMM tendent  à dire que les ponts sont coupés entre les deux partis, mais 'you never know in politics'»

Sithanen à Pravind Jugnauth : «Qu'il lise le rapport de la BoM pour connaître à combien s'élevait la dette publique dans le passé et son montant aujourd'hui»

Sithanen sur le Budget 2019-20 : «Un budget cosmétique !»

Sithanen sur l'utilisation des réserves de la BoM pour éponger la dette publique : «J'espère que Dan Maraye sache qu'il a commis une erreur»

Sithanen : «En ce moment, la BoM dévalue la roupie en achetant des dollars»

Sithanen sur l'utilisation des réserves de la BoM pour éponger la dette publique : «Le GM n'a pas le droit de faire ça !»

Sithanen : «Quand j'ai quitté les Finances, la dette publique était soutenable. Pravind Jugnauth augmente lui la dette de Rs 20-22 milliards chaque année»

Sithanen : «La Banque centrale doit conserver son indépendance»

Sithanen : «Azordi, la Banque de Maurice inn vine ene paillasson»

Conséquences de la dépréciation de la roupie : les consommateurs en feront les frais, dit Sithanen

Sithanen : «La dette locale est notre plus gros problème»

«Pravind Jugnauth a augmenté les 'fees' de 25 % pour le Global Business, au lendemain du Budget. Ce n'était pas dans le discours budgétaire ni dans les annexes. Il fallait un degré de transparence», dit Sithanen

Sithanen sur le dossier sucre : «Ce secteur passe par des problèmes structurels depuis quelque temps déjà. Le prix a baissé et le coût de production a augmenté. La production a baissé. Nous sommes tous responsables. Nous avons abandonné les terres»

Sithanen : «Nous devons valoriser plus de produits dérivés de la canne à sucre»

Sithanen sur le textile : «D'année en année, des 'petites mesures' sont annoncés. Mais on n'aborde pas les problèmes fondamentaux»

«Il faut exploiter à fond l'économie bleue», affirme Sithanen

Sithanen : «Toutes les PME ne peuvent se tourner vers l'exportation. Mais elles peuvent exporter leurs produits à Madagascar et au Mozambique. Il faut les soutenir»

Sithanen : «Nous devons devenir une 'regional value chain'»

Secteur financier : la conjoncture internationale n'est pas favorable, dit Sithanen

Secteur financier : «Notre pays était premier en Inde. Aujourd'hui,  Singapore domine Maurice. Il est clair que nous avons un problème»

Sithanen sur le traité de non double imposition entre Maurice et le Sénégal : «Je suis très inquiet»

Sithanen sur le Global Business : «A part l'Inde, l'Afrique demeure le lieu où nous pouvons être compétitifs»

Sithanen : «J'espère que les négociateurs puissent faire des arrangements  avec le Senegal sur la question de dividendes et de 'capital gains', entre autres. Ceux qui iront négocier devront se battre pour que le Global Business continue à opérer au Sénégal»

Sithanen sur la situation dans l'industrie touristique : «Mo trouve ki pas korek ki tou tor ale lors Air Mauritius»

Sithanen sur la situation dans l'industrie touristique : «Ce n'est pas problème cyclique mais structurel. Il se pourrait que nos produits aient pris un coup de vieux. Nous devons redynamiser nos produits»

Sithanen sur la situation dans l'industrie touristique : «Li kler ki le pei pli sal»

Sithanen : «Air Mauritius est trop politisée»

Sithanen : «air corridor is a joke!»

Sithanen sur le tourisme : «Le marché chinois s'est rétréci de 50 % au cours de ces trois dernières années»

Sithanen : «L'ouverture du ciel peut être dangereuse pour MK»

Sithanen : «Le plus important pour MK est de prendre des décisions commerciales»

Croissance : impossible de réaliser 3.9 % cette année, selon Sithanen

Sithanen prévoit un taux de croissance de moins de 3.5 % pour 2020

Sithanen : «Le secteur privé n'investit pas»

Sithanen trouve que le «business facilitation bill» va aider

Sithanen : «Les investissements pour le Metro Express et les nouveaux hôpitaux coûtent beaucoup à l'Etat. Cela va entraîner des dettes. Le gouvernement doit puiser dans les fonds de la BoM»

Sithanen : «Ce sont les étrangers qui profitent le plus des emplois créés localement. Le secteur de la construction est en croissance, mais connaîtra ensuite des difficultés»

Sithanen fait des prévisions pour 2020. «Après les élections, trois facteurs vont nous affecter : 'risk, 'uncertainty'et volatilité»

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !