Live News

Au Cœur de l’Info - Hippisme : Jug Gokool s’explique sur l’affaire Candle Cove

Sur le plateau de l’émission « Au Cœur de l’info », animée par Al Khizr Ramdin et Anoop Dhookeeya, sur Radio Plus, mercredi, Jug Gokool, responsable du département Sport de la MBC, a donné des explications sur l’affaire Candle Cove, annoncé gagnant provisoire avant même que la course ne soit courue. « C’était un bug, une erreur technique », dit-il.

Jug Gokool développe son point : « Le rôle de la MBC est d’annoncer à travers des graphiques l’entrée des chevaux sur la piste, puis donne la cote des partants. Puis, nous annonçons le gagnant provisoire et, ensuite, les résultats officiels. Toutes ces données sont stockées dans un serveur. Ce qui s’est passé est, qu’au niveau de la technologie, au lieu de présenter le cheval No 1, cela a bougé sur l’item « Provisional Winner », soit un switch ». Il avance qu’il y a eu une longue réunion avec le directeur de la MBC, lundi matin, pour situer les responsabilités et « verrouiller le système pour que ce genre d’incidents ne se reproduise plus ».

Ce à quoi Jean-François Leckning lui a répondu qu’il y a eu « une perception qu’il y a trucage », car « le cheval annoncé gagnant provisoire à l’écran a effectivement gagné. C’était un outsider coté à Rs 1 500 ».

Pour ce qui est de la prise d’images des courses, Jug Gokool ajoute que « la configuration a changé et, qu’avec l’arrivée du People’s Turf PLC (PTP), il a fallu tout refaire à zéro, vu il n’y a pas d’entente entre le MTC et le PTP. Le mirador est au-dessus des câblages et la colonne bloque la visibilité. Il y a 2 800 mètres de câbles. Je suis mal à l’aise. Il va falloir faire un post-mortem et essayer de trouver des solutions pour améliorer la situation », dira-t-il.

Jean-François Leckning s’en est aussi pris à la direction du PTP : « Il y a eu beaucoup de manquements de la part du PTP qui fait preuve d’amateurisme depuis les trois journées. Khulwant Ubheeram, lui, il se permet d’entrer dans le bureau des commissaires, qui est un sanctuaire. Personne n’a le droit de le faire à moins que les jockeys et les entraîneurs ne soient convoqués. Je me demande comment va réagir la Gambling Regulatory Authority (GRA) vis-à-vis du PTP. Pour moi, elle aurait réagi promptement si c’était le MTC ».

Quant à l’heure tardive à laquelle se terminent les journées de courses, Jug Gokhool précise qu’il a « soulevé la question avec la Horse Racing Division (HRD) qui lui a répondu que le paddock du MTC n’est pas accessible au PTP ». « La situation, dit-il, sera résolue dès que le paddock du PTP sera prêt sur le terrain de foot ».

Les invités ont aussi abordé un volet foot. Jug Gokhool a expliqué que les grands matches de foot passent par des agences internationales « et même si la MBC veut acheter les droits de retransmission, on nous dit que nous n’avons pas le droit et que notre position géographique ne joue pas en notre faveur ».

Dev Beekharry : «La GRA ne fera aucun cadeau»

Si, dans son enquête, la Horse Racing Division (HRD) conclut qu’il y a eu de gros manquements, la Gambling Regulatory Authority (GRA) prendra des sanctions. « La GRA ne porte pas de visière et, si le PTP a commis de gros manquements, il y aura des sanctions. Elle ne fera aucun cadeau », a précisé Dev Beekharry, No 2 de la GRA. Il s’en est aussi pris à Jean-François Leckning : « La GRA ne fait aucune faveur, ni ne fait de parti pris. Il ne faut pas jeter de la boue sur les institutions sans aucune preuve, vous pourrissez l’esprit des gens avec vos insinuations. Le HRD enquête et il n’y aurait jamais eu l’existence du PTP si le MTC n’avait pas agi comme un État dans un État… Il y a la loi qu’il faut respecter et la GRA agit selon la loi ».

Khulwant Ubheeram, CEO du PTP : «Il y a du ‘fine tuning’ à faire»

Pour Khulwant Ubheeram, le Chief Executive Officer (CEO) du PTP, « il y a du ‘fine tuning’ à faire concernant certaines choses au Champ de Mars et le PTP va le faire », surtout concernant les ‘false rails’ et le câblage.

Pour ce qui est de sa présence dans le bureau des commissaires des courses, il dira qu’on l’avait appelé pour « des questions logistiques en tant que Horse Racing Organiser, mais on m’a demandé de quitter les lieux, je suis là pour la transparence ».

Concernant l’incident du cheval Candle Cove, Khulwant Ubheeram dira : « J’en ai parlé avec la MBC pour que cela ne se reproduise plus. D’ailleurs, j’aurais une rencontre avec la MBC pour un debriefing avant la prochaine journée de courses. La GRA nous a convoqués, la MBC et moi-même, et nous avons expliqué que c’était un problème technique ».

  • The news 218i Gran Coupé

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !