Live News

Au cœur de l’info  - Dev Beekharry : «Un nouveau départ pour un meilleur avenir» 

L’avenir des courses était au cœur des débats le vendredi 13 mai dans l’émission « Au cœur de l’info ».

L’émission « Au cœur de l’info » du vendredi 13 mai 2022 était axée autour du thème suivant : « Les chamboulements dans le monde hippique. »

Pour en débattre, Nawaz Noorbux, Jugdish Joypaul et Santosh Ramdin ont reçu sur le plateau de Radio Plus Dev Beekharry, membre du Board de la GRA et Senior Advisor au PMO ainsi que Jérôme Pilot, ex-Acting CEO de la MTCSL. 

« Les courses hippiques auront bel et bien lieu cette année. » Affirmation faite par Dev Beekharry, membre du Board de la Gambling Regulatory Authority (GRA) et Senior Advisor au bureau du Premier ministre, le vendredi 13 mai 2022, sur le plateau de Radio Plus. Il est intervenu dans l’émission « Au cœur de l’info » animée par Nawaz Noorbux, Jugdish Joypaul et Santosh Ramdin. 

Dev Beekharry a déclaré que ce sera un nouveau départ pour l’industrie hippique. « Les courses ne sont pas mortes. Elles auront lieu cette année. Au contraire, c’est un nouveau départ pour un avenir meilleur », a-t-il précisé. En revanche, il n’a pas voulu se prononcer sur le lieu où elles se tiendront. À une question de Nawaz Noorbux qui lui a demandé si elles auront lieu au Champ de Mars, il a répondu : « Je ne vous dis pas où ça. » 

Interpellé sur l’enregistrement de la Côte d’Or International Racecourse and Entertainment Complex Ltd, société fraîchement créée, Dev Beekharry a répondu ceci : « Un nouvel hippodrome est nécessaire pour l’avenir des courses. À cette époque, le MTC était partant pour avancer dans cette direction. Le comité a donné la permission de présenter l’ossature du projet proposé lors de l’assemblée générale du MTC. Selon mes informations, certaines personnes ne voulaient même pas écouter et l’ont mis de côté. Avec la position qu’ils ont adoptée, le MTC et la MTCSL se sont eux-mêmes exclus. Ils ne voulaient pas 
discuter. »

Parlant d’un possible conflit d’intérêts, Santosh Ramdin a rappelé à Dev Beekharry qu’il est un membre du Board de la GRA et qu’il est également l’un des directeurs de la compagnie. « C’est un projet immobilier avant tout qui comprend un ‘racecourse’. Lorsqu’une décision devra être prise pour délivrer une licence d’opération liée à cette entreprise, je ne participerai pas aux délibérations », a promis Dev Beekharry. 

Nawaz Noorbux lui a aussi demandé s’il trouve normal que le gouvernement s’ingère dans les affaires du MTC. Anil Kumar Ramnarain a déclaré que le gouvernement conteste sa nomination parce qu’il est proche du Parti travailliste, tandis que Jean-Michel Giraud est considéré comme un proche du Mouvement militant mauricien. « Que M. Giraud et M. Ramnarain assument leurs responsabilités. Est-ce qu’ils peuvent prouver ce qu’ils disent ? Qui s’est ingéré ? Il faut apporter la preuve de ce qui est dit », a répliqué Dev Beekharry. 

« Il y a une perception qu’un gros bailleur de fonds tire les ficelles et tente de prendre le contrôle des courses par le biais de personnes interposées », a déclaré Nawaz Noorbux. « Ceux qui disent cela doivent avoir le courage d’apporter des preuves. Ils doivent également venir dire qui tirait les ficelles dans les années précédentes. Moi je traite avec un opérateur en tant que détenteur d’une licence. Je m’arrête à cela », a répondu Dev Beekharry.

Jérôme Pilot, ex-Acting Chief Executive Officer de la Mauritius Turf Club Sports and Leisure Ltd (MTCSL), était également l’invité de l’émission. « À mon avis, le Champ de Mars doit continuer à opérer, mais au lieu de 36 journées, une quinzaine ou une vingtaine peuvent s’y tenir Champ de Mars, notamment le Maiden, lorsqu’il y aura un deuxième hippodrome. À Hong Kong, il y a le Happy Valley, doté d’une piste de 1300 m et un deuxième hippodrome de classe mondiale, celui de Sha Tin », a déclaré Jérôme Pilot. 

MTC/MTCSL : Jérôme Pilot reçoit sa lettre de révocation 

Jérôme Pilot a reçu sa lettre de révocation en tant que General Manager du MTC et Chief Executive Officer (CEO) par intérim de la MTCSL dans l’après-midi du vendredi 13 mai 2022, et ce après plus d’une semaine d’attente. Le vendredi 6 mai, l’ancien président du MTC, Jean Michel Giraud, avait déclaré au Défi Plus que Jérôme Pilot avait été révoqué des deux « boards ». Raison évoquée : réduction de la masse salariale en raison des problèmes financiers auxquels est confronté le MTC. 

Maxime Sauzier « l’homme-pont » ? 

Le nom de l’ex-député du Mouvement socialiste militant, Me Maxime Sauzier, est cité avec insistance pour qu’il soit le nouveau directeur indépendant de la MTCSL. Selon nos informations, il devrait rencontrer le président Paul France Tennant lundi. Cet ancien président du MTC sera investi de la mission de faire la liaison entre le MTC-MTCSL et les autorités.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !