Live News

Au Cœur de l’Info de Radio Plus : L’éducation décortiquée

La formation des enseignants au Mauritius Institute of Education (MIE) pointé du doigt. C’était vendredi lors de l’émission Au Cœur de l’Info.  

Nawaz Noorbux et Jugdish Joypaul ont réuni un panel d’invités pour débattre de la crise qui secoue le secteur éducatif. Vasant Bunwaree, ancien ministre de l’Éducation a été très critique envers la formation des enseignants. Trop axée sur l’académique, dit-il. « La formation se fait dans une cadre très restreint. Elle est basée sur l’académique et n’attaque pas l’aspect global de la vie d’un élève. Le MIE devrait pouvoir former un enseignant afin qu’il ait des compétences multiples. C’est vrai que les enseignants sont souvent détenteurs de diplômes universitaires, mais comment apprendre à un enfant à faire face à la vie ? ». 

S’attaquant à l’épineux dossier des leçons particulières, Dharam Gokool, ancien ministre de l’Éducation, assure que c’est une pratique qui aurait dû être réservée aux élèves qui en ont vraiment besoin. « Le 9-year Schooling encourage la compétition. Les leçons commencent à partir du Grade 3. C’est aussi une pratique qui bafoue l’équité. Ceux qui n’ont pas les moyens  n’y ont pas accès. » 

L’ancien directeur au ministère de l’Éducation, Narenduth Pem, est, lui, revenu sur les facteurs qui engendrent la baisse du niveau scolaire. « Il y a l’enseignement dans les salles de classe, la promotion automatique ou encore la motivation de l’élève à apprendre qui doivent être remis en question. »

La réplique a été donnée quand Om Nath Varma, directeur du MIE, est intervenu. « Souvent ceux qui critiquent, n’analysent pas les documents. La réforme éducative ne s’est pas préparée en un an et demi comme le clament certains. Il faut savoir que le MIE a commencé à travailler sur des dossiers bien avant qu’il y ait un changement de gouvernement. » 

Lindsay Despois, du ministère de l’Éducation, a, lui, souligné que les écoles doivent s’assurer de la qualité de l’enseignement dispensé… Et que la Quality Assurance est là comme partenaire… 

La question des 5 Credits exigés de ceux qui veulent accéder en Form VI a aussi été au cœur des débats… Certains sont d’avis que ce changement représente un blocage pour ceux n’ayant pu les obtenir. Nous créons une autre forme de société, disent-ils. « Même avec deux Credits, si vous n’avez pas dépassé 36 aggregates et avec un pass en anglais, Cambridge vous accorde votre School Certificate. Nous ne pouvons être plus royaliste que le roi », souligne Vasant Bunwaree.

  • Coronavirus

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !