Actualités

Au caveau du père Laval : voir le pape de plus près

Bala et Hilda Bala et Hilda sont les responsables de l’entretien du caveau et n’ont pas le temps de chômer.

Les employés au caveau du père Laval sont dans l’expectative. Ils espèrent voir sa Sainteté le pape François de près le lundi 9 septembre quand il viendra se recueillir sur le tombeau de celui qui est considéré comme l’apôtre de l’île Maurice.

Avant même le pèlerinage au tombeau du père Laval, nombreux étaient ceux qui se pressaient pour se recueillir sur le caveau de celui qui est considéré comme l’apôtre de l’île Maurice. Bala Goindasamy et Hilda David qui travaillent au caveau depuis cinq et quatre ans respectivement n’ont pas le temps de chômer. Responsables de l’entretien des lieux, ils doivent aussi répondre aux attentes des dévots pour leur donner des lumignons. Ils doivent de plus s’assurer de maintenir les lieux propres et préserver l’atmosphère priant. Fleurs et lumignons sont ainsi remplacés là où il faut et rien n’est laissé au hasard afin de ne pas déranger ceux qui sont en prière.

« Je suis heureux que le pape François va venir à Maurice. J’espère que je vais être au caveau. Ce sera alors le deuxième pape que je vais voir de près. » Il ya 30 ans, il était dans l’allée père Laval quand le pape Jean Paul II est venu à Maurice. Il avait alors 12 ans. Hilda David qui est employée, elle, au caveau depuis quatre ans est dans la même attente : voir le pape François de près. « Ce sera une très grande chance pour moi », dit-elle. 

Des branches pour un pape écolo

Des branches de palmiers multipliant seront utilisées à l’arrivée du pape François au Monument Marie, Reine de la Paix. Selon le vicaire général Maurice Labour, « l’ovation du pape par des branches constitue une célébration joyeuse doublée d’une opération médiatique pour frapper l’opinion publique pour signer l’engagement de toute l’île Maurice, dans les familles, et par l’opinion publique, faire pression sur les mentalités du public et des  décideurs pour une mobilisation écologique majeure digne de l’urgence du réchauffement climatique qui menace la survie de l’humanité ». Il ne trouve aucune contradiction dans l’usage de ces branches pour accueillir un pape, défenseur de l’écologie. Ces arbres repoussent très vite et ont besoin d’être élagués régulièrement.  «Brandir 100 000 de ces feuilles n’est pas du tout anti-écologique» écrit-il sur le site du diocèse de Port-Louis.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Food Donation