Live News

Au Bo’Valon Mall : une policière tuée lors d’une Controlled Delivery 

Le conducteur de la voiture était Bryan Carman. La constable Dimple Raghoo. Hashim Hyderkhan, Dylan Kang et Bryan Carman
  • Un dénommé Wazeer est activement recherché 

Triste jour pour la force policière. Elle a perdu un de ses éléments dans l’après-midi du mardi 24 novembre 2020 lors d’une opération au Bo’Valon Mall dans le Sud. Dimple Raghoo, 38 ans, affectée à l’Anti-Drug and Smuggling Unit (Adsu) de la Southern Division, a été tuée dans l’exercice de ses fonctions. La Woman Police Constable (WPC) était en mission d’infiltration pour mettre la main sur des hommes soupçonnés d’être des trafiquants de drogue lorsque l’un d’eux l’a écrasée en voiture. 

La jeune femme n’a pas survécu à ses blessures. L’autopsie, pratiquée par le Dr Sudesh Kumar Gungadin, chef du département médico-légal, a attribué le décès à de multiples blessures. Le policier Arlanda, le collègue de Dimple Raghoo, a été blessé durant l’opération.

Deux hommes ont été arrêtés jusqu’ici par la Major Crime Investigation Team (MCIT). D’abord un dénommé Bryan Carman, un Portlouisien de 26 ans, qui est soupçonné d’être le conducteur de la voiture impliquée. Puis le propriétaire de la voiture, Hashim Hyderkhan, qui habite lui aussi la capitale. 
Un autre homme, un certain Dylan Kang, qui est l’ami du conducteur de la Honda et qui se trouvait dans la voiture, a été interpellé. Les enquêteurs recherchent activement un dénommé Wazeer, qui est soupçonné d’avoir été dans le véhicule. 

Tout est parti d’une opération de « controlled delivery » sur le parking du centre commercial. Dimple Raghoo et ses collègues se sont fait passer pour des dealers voulant acheter une cargaison de drogue. Les suspects leur avaient donné rendez-vous sur l’aire de stationnement pour finaliser une transaction portant sur la vente d’environ 600 grammes de drogue de synthèse pour un montant de Rs 500 000. 

Il était peu avant 17 heures lorsque les agents sous couverture, en l’occurrence Dimple Raghoo et son collègue, le policier Arlanda, sont arrivés au lieu du rendez-vous. Quelque temps après, les présumés trafiquants de drogue arrivent dans la Honda. Les policiers les ont approchés. Mais une fois la transaction conclue, ils ont décliné leur identité. 

La voiture a démarré en trombe. La WPC et son équipier étaient à pied non loin du portail de l’entrée principale du centre commercial. Leur réflexe a été de verrouiller la sortie. Mais alors que la voiture des suspects s’approchait, les deux policiers ont tenté de l’intercepter, leur intimant l’ordre de s’arrêter. 

Le conducteur a fait fi des sommations, choisissant plutôt de foncer tout droit vers la sortie. Lors de cette manœuvre, Dimple Raghoo et le constable Arlanda ont été violemment percutés, avant que la voiture n’aille endommager le portail du centre commercial. Le policier Arlanda a été le premier à en faire les frais. Il a été renversé avant d’être projeté sur l’asphalte. 

Dans cette folle course, Dimple Raghoo a été écrasée. Ses vêtements s’étant accrochés à la voiture, elle a été traînée sur environ 1 kilomètre jusqu’à la route principale de Beau-Vallon. Les suspects l’ont abandonnée à son sort pour poursuivre leur trajet.

Le colis de drogue retrouvé dans un champ de cannes

Après son arrestation, le suspect Bryan Carman a conduit les enquêteurs dans un champ de cannes situé à Beau-Vallon. Sur place, il a indiqué aux policiers l’endroit où il avait balancé un sac contenant de la drogue de synthèse. C’est cette marchandise qu’il avait l’intention de vendre à la victime et ses collègues de l’Adsu. Bryan Carman a déclaré qu’il ne conduisait pas la voiture au moment de l’accident qui a coûté la vie à la policière. Confronté aux images des caméras de Safe City, Bryan Carman affirme qu’il conduisait bien la voiture avant cet accident de la route, mais qu’au moment du drame, c’est son ami, un dénommé Wazeer qui était au volant de la voiture. À mardi soir, ce dernier était toujours activement recherché. 

Choolun Bhojoo : « Un soldat courageux est tombé au front »

Dans une déclaration au Défi Quotidien, mardi soir, le patron de l’Anti Drug and Smuggling Unit (Adsu) a salué le courage de la Woman Police Constable Dimple Raghoo. « C’est un soldat courageux qui est tombé au front. Elle a fait preuve de détermination lors de cette ultime opération », a soutenu, le Deputy Commissionner of Police (DCP) Choolun Bhojoo.

Il a ajouté que cet incident a ébranlé toute la force policière et en particulier l’Adsu. Cependant, a-t-il affirmé, cela n’entamera en rien la détermination de son équipe dans la lutte contre le trafic de drogue. « Nou pou redouble nou zefor », a conclu le DCP Bhojoo. 

Le CP : «Nous combattrons sans relâche la mafia de la drogue»  

Khemraj Servansingh, le commissaire de police (CP), touché par le drame qui secoue la force policière, parle de Dimple Raghoo comme une jeune femme qui était dévouée à son travail. « C’est une terrible perte pour nous. C’était une policière qui faisait son travail de manière professionnelle », a-t-il dit dans une déclaration donnée au Défi Quotidien mardi soir. Attristé par ce drame qui touche les Frontliners, il a indiqué que les principaux suspects ont déjà été arrêtés. « Nous combattrons sans relâche la mafia de la drogue », a-t-il conclu.

Karishma, la sœur de la victime : «Bizwin met pen de mor» 

karishma
La soeur de la victime.

Chez les Raghoo, à Grand Port, c’est la consternation. Les proches de Dimple, affectueusement appelée Vanessa, n’arrivent toujours pas à croire que la policière de l’Adsu,  qui comptait déjà 13 ans de service, ait péri dans des circonstances aussi tragiques.Elle était issue d’une fratrie de sept sœurs.  Sa sœur Karishma est toujours sous le choc. Surtout que, cette année, le malheur avait déjà frappé, quand une sœur aînée est décédée. « Nou ti fini fer plan pou zuen samdi, mo ti fini met konze dans travay, nou ti aste ban zafer laprier », précise Karishma. Cette dernière nourrissait une grande admiration pour Dimple. « Li ti bien konten so travay. Li pena ler vini quand li al travay ». Et Karishma ne cache pas sa colère envers celui qui a tué sa sœur. « Lalwa bezwin san pitie. Sa dimoun kin fer sa bezwin met pen de mor », s’exclame-t-elle éplorée.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !