Faits Divers

Attouchements sexuels et agression - Nadine : «Il m’a giflée quand je lui ai réclamé des explications»

Une habitante de Curepipe, âgée de 25 ans, dit avoir été victime d’attouchements sexuels. En outre, elle aurait été giflée par son bourreau lorsqu’elle lui a réclamé des explications. Vexée et révoltée, elle ne compte pas se murer dans le silence. Elle dit avoir reconnu son agresseur sur les images de caméras CCTV. 

Nadine (prénom modifié), est traumatisée. Le 1er février 2020, elle dit avoir été victime d’attouchements sexuels et d’agression à Curepipe. Elle s’indigne que l’homme n’ait toujours pas été arrêté, malgré qu’une plainte formelle a été faite au poste de police. Pourtant, plusieurs unités de police, dont la Field Intelligence Office (FIO), ont été alertées. 

C’est une jeune femme encore sous le choc qui s’est confiée au Défi Media Group. Cette ancienne journaliste ne comprend pas pourquoi après presque un mois, elle n’a pas encore été convoquée par la police pour procéder à une parade d’identification. En vérifiant auprès des sources policières, Nadine a appris que la police n’avait toujours pas mis la main sur son agresseur. 

Dans la journée du mardi 25 février, Nadine a fourni davantage de précisions à la police. Dans les différentes séquences de vidéo récupérées des enregistrements des caméras CCTV, la victime est aperçue en train de marcher en compagnie de sa mère. À un moment donné, le suspect apparaît et il pose ses mains sur les parties postérieures de la jeune femme. Geste qui a traumatisé Nadine qui a tout de suite sursauté avec un sentiment de terreur. 

Passivité des membres du public

Au Défi Media Group, Nadine explique qu’elle a été victime d’attouchements sexuels et d’agression. Elle explique qu’après ce geste indigne, elle s’est dirigée vers son assaillant, sous le regard tétanisé de sa mère, pour lui demander le pourquoi de son action. « J’ai voulu avoir une explication pourquoi il a fait des attouchements sur moi ». À sa plus grande surprise, le suspect s’est mis à l’insulter publiquement, en présence de plusieurs passants. « Gete ki to pou fer, nanien pa pou ariv mwa. Linn tapp mwa kalot ek ban dimounn ti pe gete san fer nanien », déplore Nadine. 

Par ailleurs, Nadine avance qu’il y a une semaine, la police de Curepipe lui a fait comprendre qu’il y a un suspect, il s’agit d’un habitant de Dubreuil. « Me zame zot finn appel mwa pou idantifikasion », soutient cette habitante de Curepipe. Depuis cet événement déplaisant, Nadine est bouleversée. Si bien qu’elle ne veut plus sortir dans des lieux publics. « Depuis cette mésaventure, mes parents me découragent de sortir ou de me balader seule. »

Nadine tient à faire ressortir qu’elle est déçue par la passivité des membres du public présents sur les lieux au moment des faits. « J’étais apeurée. Ma mère était à côté de moi. Beaucoup de gens ont vu, mais n’ont rien fait. » 

Toutefois, nos sources proches de l’enquête avancent que des opérations pour identifier le suspect ont déjà eu lieu. « Nous l’avons identifié et son interpellation ne devrait être qu’une question de temps », nous ont affirmé nos sources policières.

  • Coronavirus

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !