Live News

Attaque au couteau dans une église de Nice: ce que l'on sait

L'auteur a été rapidement interpellé par des policiers municipaux et nationaux intervenus sur place, selon les premiers éléments de l'enquête

Trois personnes ont été tuées, dont une au moins égorgée, jeudi à l'intérieur de la basilique Notre-Dame de Nice, dans le sud-est de la France, lors d'une attaque au couteau dont l'auteur a été interpellé et traitée comme un acte terroriste par la justice.

Voici ce que l'on sait de cet attentat, qui survient deux semaines après la décapitation de Samuel Paty, professeur d'histoire-géographie dans un collège à Conflans-Saint-Honorine, en région parisienne, assassiné après avoir montré des caricatures de Mahomet aux élèves d'une de ses classes dans le cadre d'un cours sur la liberté d'expression.

Que s'est-il passé ?

Vers 09h00, un homme a attaqué à l'arme blanche des paroissiens qui se trouvaient à l'intérieur de la basilique Notre-Dame, en plein coeur de Nice, à quelques jours de la fête catholique de la Toussaint, qui célèbre traditionnellement le 1er novembre les saints de l'église. 

Trois personnes ont été tuées.

Selon des sources proches du dossier, une femme a été égorgée à l'intérieur de l'église par l'auteur de l'attaque, qui a tenté de la décapiter.

Un homme a été trouvé mort, également à l'intérieur de l'église. Une femme blessée au couteau a réussi à s'enfuir pour se réfugier dans un bar tout proche où elle décèdera peu après.

L'auteur a été rapidement interpellé par des policiers municipaux et nationaux intervenus sur place, selon les premiers éléments de l'enquête. Il est blessé par balle et transporté à l'hôpital.

Dans un premier temps, des sources policières ont évoqué des blessés, mais en fin de matinée, le bilan de trois morts semblait définitif.

Le service de déminage s'est rendu sur les lieux pour sécuriser le périmètre mis en place par la police.

Qui est l'agresseur ?

L'homme, blessé lors de son interpellation, a dit s'appeler "Brahim" et être âgé de "25 ans", selon une source proche de l'enquête. Pour autant son identité n'était pas encore formellement établie en fin de matinée.

Où en est l'enquête ?  

Le parquet national antiterroriste (Pnat) a ouvert immédiatement une enquête pour "assassinat et tentative d'assassinat en relation avec une entreprise terroriste" et "association de malfaiteurs terroriste criminelle".

Le président du Conseil français du culte musulman «condamne avec force et dénonce avec vigueur cet acte terroriste» 

Mohammed Moussaoui, le président du Conseil français du culte musulman (CFCM), dans une déclaration sur franceinfo, « condamne avec force et dénonce avec vigueur cet acte terroriste qui fait de nouveau irruption dans notre vie. J'exprime toute ma compassion et ma solidarité aux victimes, à leurs familles et à leurs proches. J'exprime toute ma solidarité à la communauté catholique de France qui s'apprêtait à fêter la Toussaint ».  Le CFCM appelle les « musulmans de France, en signe de deuil et de solidarité à annuler toutes les festivités de la fête du Mawlid (naissance de Mahomet, ndlr) ».

Al-Azhar condamne cette attaque comme «une attaque terroriste haineuse» 

En Égypte, al-Azhar, siège de la plus ancienne institution islamique sunnite d'enseignement  au monde, a condamné l'incident comme une «attaque terroriste haineuse » et a mis en garde contre « les discours violents et haineux » en faisant référence à « l'affichage » en France d'images du prophète Mahomet.

De son côté, la Turquie a « fermement » condamné cette attaque, mettant de côté les vives tensions entre Ankara et Paris pour exprimer sa « solidarité ».

« Nous condamnons fermement l'attaque qui a été commise aujourd'hui à l'intérieur de l'église Notre-Dame de Nice (...) et présentons nos condoléances aux proches des victimes », a déclaré le ministère turc des Affaires étrangères dans un communiqué.

Le gouvernement russe a déclaré jeudi qu'il « était inacceptable de tuer des gens, mais que c'est aussi mal d'insulter les sentiments des croyants ».

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !