Live News

«Aster nou gete kisanla ki for dan terin», rétorque Ramgoolam

Il met les points sur les « i ». « Aster nou gete kisanla ki for dan terin. Trwa wagon in zwen ansam pena train, lokomotiv fini ale », a lancé Navin Ramgoolam qui intervenait lors d’un comité exécutif élargi du Parti Travailliste, au centre Val de Vie de Valentina, à Phoenix, cet après-midi, mardi 2 mars. 21

Pour le leader du Parti Travailliste (PTR) a affirmé que c’était à son initiative que l’entente entre les partis de l’opposition à savoir le PTR-Mouvement militant mauricien (MMM)-Parti mauricien social-démocrate (PMSD) a été lancée. Il précise cependant qu’une entente ne veut pas dire une alliance. 

« L’idée est venue de faire une entente entre les partis de l’opposition au Parlement d’abord, avant de la considérer pour les élections municipales. Me nou pann koz lalians. Antant  pa ve dir lalyans. Dir mwa enn kou depi kan eleksyon minisipal ou swazir Premie minis ? Depi kan ? Mo ti anvi kone. Car, les élections municipales ne sont pas les élections générales », a lancé Navin Ramgoolam. 

Aux yeux du leader du PTR, la mise à l’écart de cette « entente entre les partis de l’opposition » demeure une « blessing in disguise ». Raison : « Akoz nou pa per pou al tou sel pou elesyon minisipal », avance-t-il. 
Pour Navin Ramgoolam, avoir mis fin à cette entente quelques jours après le rassemblement de l’opposition, le 13 février dernier, est une « trahison ». 

Selon le leader des rouges, « c’est le PTR et Bruneau Laurette qui ont attiré le plus de gens à ce rassemblement. Pas le MMM ou le PMSD. Zot pann fer mem sa zefor la ». 

« Kan ou tous enn travayis, ou tous fami travayis »

« Au sein du PTR, on n’accepte aucun dictat de quiconque. Nous restons solidaires. Kan ou tous enn travayis, ou tous fami travayis. Nou tou ki touse ladan », a fait ressortir Navin Ramgoolam. 

Le leader du PTR a également commenté le déplacement de Paul Bérenger ainsi que celui de Xavier-Luc Duval pour rencontrer le président de la République, ce matin, suivant la démission d’Arvin Boolell en tant que leader de l’opposition. 

« La pe al get prezidan ek pou dir ki li anvi Arvin Boolell mem kom lider lopozisyon. Nou pena dinyite nou? Enn ti moman met nou deor. Enn ti moman dir revini. Pe rod krwrar pou met la ger ant mwa ek Arvin », avance le leader des rouges. 

Navin Ramgoolam dit féliciter Arvin Boolell pour la décision qu’il a prise de se retirer comme leader de l’opposition lui-même. « Il est faux de dire qu’Arvin Boolell a subi des pressions pour le faire. Li pena disan kourpa dan so la venn. Li ena dinyite. Li kone kan li bizin reazir. Il m’a confié qu’il ne pouvait pas accepter l’humiliation du MMM. Zot in pran zot dezisyon, nou aksepte zot dezisyon », a-t-il fait comprendre. 

Navin Ramgoolam admet qu’il ne sera pas là éternellement. « On doit préparer la relève tout en assurant un renouvellement du parti. Avec le New Labour, nous nous dirigerons vers les élections générales. Nous ne sommes pas des ‘roder bout’. Arvin Boolell accomplira ses tâches au sein du Parlement. (…) Les élections se remportent sur le terrain et non à travers des conférences de presse », estime-t-il. 

Le leader du PTR a, dans la foulée, annoncé la tenue de trois congrès du parti. Le premier congrès aura lieu le 19 mars prochain dans la circonscription n° 6 (Grand-Baie/Poudre-d’Or). Le deuxième congrès se tiendra le 26 mars prochain dans la circonscription n° 12 (Mahébourg/Plaine-Magnien) et le troisième sera en avril et dans les circonscriptions n° 15 et (La Caverne/Phoenix) et n° 16 (Vacoas/Floréal) respectivement. Mais, pour celui-ci, aucune date n’a été avancée pour l’heure.

  • Mazda 3

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !