Live News

Assurance médicale pour les fonctionnaires : une réalité d’ici juillet prochain

Eddy Boissezon annonce que dans un premier temps l’assureur sera la SICOM.

Les choses se précisent au sein du ministère de la Fonction publique. D’ici juillet de cette année, l’assurance médicale pour les fonctionnaires sera introduite. Mais Rashid Imrith veut avoir des garanties avant que le gouvernement vienne de l’avant avec cette initiative. 

Le ministre de la Fonction publique, Eddy Boissezon, indique que l’assurance médicale pour les fonctionnaires, est un projet qui date de 2018. « On va le finaliser et par la suite on rencontrera les syndicats. On travaille encore sur les dernières retouches. À partir de juillet de cette année, l’assurance médicale pour les fonctionnaires sera une réalité », a-t-il fait comprendre. Ce dernier a expliqué qu’il faut avoir l’approbation du Conseil des ministres avant la concrétisation de ce projet. 

Il a fait comprendre qu’en 2016, l’ancien ministre de la  Fonction publique Alain Wong avait enclenché les modalités, et qu’entre-temps il y a eu trois appels d’offres. « On a étudié plusieurs schémas, pour en arriver à une assurance médicale qui va intéresser les fonctionnaires. On a rencontré les opérateurs du privé. Mais certains ont été réticents. Du coup, on a décidé de venir avec un système plus simple vu que le gouvernement est 100% actionnaire au sein de la Sicom et la National Insurance Company (Nic) », a-t-il dit. Ce dernier a indiqué que dans un premier temps, l’assureur sera la Sicom et la gestion de cette assurance va être confiée à  la NIC. 

Le président de la Fédération des syndicats du secteur public Rashid Imrith affirme de son côté que les travailleurs de même que les syndicats sont dans le flou. « On ne sait pas de quoi consiste cette assurance précisément ni la somme que les fonctionnaires devraient contribuer. Est-ce que les fonctionnaires qui vont prendre leur retraite devront contribuer ? Est-ce que la famille du fonctionnaire sera assurée ? On ne sait pas si c’est uniquement une assurance basique ou catastrophe. Est-ce que les fonctionnaires seront assurés pour toutes les maladies », s’interroge-t-il. 

Rashid Imrith explique que les fonctionnaires doivent avoir le choix de décider s’ils veulent faire partie de l’assurance médicale. En ce qui concerne la contribution, il a souligné que les fonctionnaires contribuent déjà pour le service de santé publique à travers la TVA et questionne l’utilité de cette assurance. Selon lui, avant d’introduire l’assurance médicale, des explications sont nécessaires et invite le Premier ministre à s’éxpliquer sur ce projet. 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !