Politique

Assirvaden donne la réplique à Collendavelloo sur le dossier énergétique

Patrick Assirvaden Conférence de presse au quartier général des rouges à Les Salines.

Patrick Assirvaden donne la réplique à Ivan Collendavelloo sur le dossier énergétique.

Le président du Parti Travailliste Patrick Assirvaden, a pris pour cible le ministre des Services publics Ivan Collendavelloo, jeudi, lors d’une conférence de presse axée sur le volet énergétique.

Le No 2 du gouvernement, Ivan Collendavelloo, a été pris pour cible par le président du Parti Travailliste (PTr), Patrick Assirvaden. Hier lors d’une conférence de presse au quartier général des rouges à Les Salines, l’ancien député, s’en est pris au ministre des Services publics sur deux volets : le projet avorté CT Power et les négociations qui sont en cours avec Alteo. Patrick Assirvaden a voulu donner la réplique, suite à un entretien donné par Ivan Collendavelloo sur les chaînes de la Mauritius Broadcasting Corporation (MBC). « Il a fait de graves allégations contre moi et Navin Ramgoolam », a-t-il déclaré.

Autre point qu’a souhaité réfuter Patrick Assirvaden, les investissements qu’auraient injectés le Central Electricity Board (CEB) dans le projet. « Le CEB n’a pas injecté le moindre sous jusqu’ici », a-t-il précisé et d’ajouter qu’il avait en tant que chairman du CEB, pris toutes les dispositions nécessaires pour préserver les intérêts du CEB et du pays. « Un Power Purchase Agreement avait été signé entre le CEB et les promoteurs en 2008 où nous avions imposé deux conditions », a-t-il déclaré.

Ces deux conditions stipulaient que le projet allait ‘stand good’ si les promoteurs parvenaient à obtenir un EIA licence ainsi qu’un implementation agreement auprès du ministère des Finances. « Ce n’est qu’en 2012 qu’ils ont obtenu la licence », a ajouté le président des rouges. Selon ce dernier, s’il y avait véritablement une quelconque connexion entre le gouvernement d’alors et les promoteurs, ils n’auraient pas attendu aussi longtemps pour obtenir cette licence. De plus, a avancé Parick Assirvaden, l’ancien gouvernement a toujours refusé d’accorder un permis aux promoteurs car le montage financier de CT Power n’avait pas convaincu les autorités.

Deuxième volet abordé, les négociations entre le CEB et l’Independent Power Producer (IPP), Alteo. « Si Collendavelloo continye fer imbesil nou pou donne lot dokimen la presse », a-t-il menacé.

Patrick Assirvaden, a en dernier lieu invité Ivan Collendavelloo pour un débat civilisé sur le secteur énergétique sur une radio.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Festival International Kreole 2019