Live News

Assemblée régionale de Rodrigues : qui reprendra le flambeau de Serge Clair ?

Serge Clair

Après avoir régné sur Rodrigues du 4 février 2003 au 4 août 2006 et depuis le 11 février 2012 à ce jour, Serge Clair, 80 ans, prend sa retraite, ou presque. Le chef commissaire de Rodrigues a annoncé qu’il ne sera pas candidat aux élections du 13 février pour des raisons de santé.

Par contre, il sera toujours à la disposition de l’Organisation du Peuple de Rodrigues (OPR) et il restera le leader du parti « jusqu’à ce qu’un nouveau leader soit trouvé ». « Je vais partager mes responsabilités lors de la tenue des conseils exécutifs afin que les prochains commissaires soient des commissaires d’action », avance-t-il. Avec son départ, c’est une page de l’histoire politique de Rodrigues qui se ferme.

S’il y a donc déjà une certitude, c’est que Serge Clair ne sera plus chef commissaire de l’île. Pour l’OPR, qui briguera ce poste ? Tout indique que Francisco François se présentera comme candidat au poste de chef commissaire aux élections. L’actuel Parliamentary Private Secretary et député de Rodrigues à l’Assemblée nationale de Maurice, ne devrait cependant pas se présenter dans une des six régions de Rodrigues. Si cette option est retenue, il sera inscrit en tête de la « party list » que soumettra l’OPR. Avec le système électoral proportionnel en vigueur à Rodrigues, Francisco François devrait donc être assuré d’entrer à l’Assemblée régionale, sauf si l’OPR mord lourdement la poussière.

Son élection équivaudra donc aussi à une élection partielle à Rodrigues pour le remplacer en tant que député de Rodrigues à Maurice. Une autre option pour l’OPR est Henri Agathe, docteur en économie, qui sera candidat au No 6, un bastion de l’OPR.

Parmi les autres personnalités politiques qui se présenteront au poste de chef commissaire, l’on retrouve un autre vétéran de la politique locale en la personne de Nicolas Von Mally, dont le parti, le MR, a régné sur Maurice de 2006 à 2012. « La campagne se passe bien. Il est temps pour qu’il y ait du changement à Rodrigues. Il y a eu trop de promesses non tenues. Notre manifeste électoral est prêt », dit-il.

François Grandcourt, de l’alliance UPR-MIR-MMR, se présente aussi pour le poste de chef commissaire. Il est « minority leader » à l’Assemblée régionale de Rodrigues depuis le 27 février 2020. Il affirme que, de son côté, « la machinerie est en marche. Les trois partis se concertent par rapport à la campagne. Depuis 2020, notre campagne a démarré ». 

L’ancien chef commissaire de Rodrigues (4 août 2006 - 12 janvier 2011), Johnson Roussety, actuellement bloqué en Australie, espère lui aussi pouvoir se présenter comme candidat au poste suprême.

Les Returning Officers nommés

Le commissaire électoral, Irfaan Abdool Rahman, a déjà procédé à la nomination de six « Returning Officers » pour la bonne marche des élections de l’Assemblée régionale de Rodrigues. Ceux-ci sont :

Régions Returning Officers
No 1 La Ferme Najiyah Nuha Jeewa
No 2 Marechal Annabelle Misha Odile Ombrasine
No 3 Saint Gabriel Roshan Varma Santokhee
No 4 Baie aux Huîtres Kritananda Naghee Reddy
No 5 Port Mathurin Yvan Caril Jean-Louis
No 6 Grande Montagne Jean Michel Teng Ted Foo Ah Sen

 

Huit partis et deux alliances en lice

Huit partis se sont inscrits auprès de la commission électorale pour participer aux élections du 13 février. Parmi ceux-ci, trois, à savoir l’Union du Peuple de Rodrigues, le Muvman Independantis Rodriguais et le Mouvement Militant Rodriguais se sont constitués en alliance qui porte le nom de Lalians UPR-MIR-MMR. L’autre alliance est l’Alliance Rodriguais, composé du PMSD Rodrigues et du Front Patriotique Rodriguais.

Les partis qui se présentent seuls sont le Mouvement Patriotique, le Mouvement Rodriguais et l’Organisation du Peuple de Rodrigues.

Une centaine de policiers feront le déplacement

Une centaine de policiers mauriciens se rendront dans l’île pour veiller à la bonne marche de la campagne électorale et des élections. Ceux-ci sont en quarantaine au centre récréatif de Trou-aux-Biches pour une durée de sept jours depuis mercredi, afin de pouvoir se rendre à Rodrigues la semaine prochaine. Avant de partir, ils devront subir plusieurs tests, dont la dernière aura lieu avant l’embarquement à l’aéroport de Plaisance.

Le calendrier

  • Dépôt des candidatures : 22 janvier
  • Jour des élections et du décompte des voix : 13 février

Centres de votes

Il y aura au total 22 centres de votes pour permettre à 31 450 électeurs inscrits de choisir ceux qui composeront la nouvelle Assemblée régionale de Rodrigues pour les cinq ans à venir. La région comptant le plus grand nombre d’électeurs est celui de Port-Mathurin avec 5 979 électeurs. À noter que Rodrigues compte au total 43 997 habitants, selon le recensement effectué par Statistics Mauritius en 2020.

Région No 1 : La Ferme
Centre de vote Nombre d’électeurs
Anse Quitor Community School 1 259
Grande La Fouche Corail Government School 430
La Ferme College 1 826
St Esprit Roman Catholic Aided School 1 858
Total 5 373
Région No 2: Marechal
Maréchal College 2 227
Ste Thérèse de l’Enfant Jesus Roman Catholic Aided School 1 361
Fock Seng Ho Tu Nam Government School 552
Bigarade Community Centre 319
Total 4 459
Région No 3: Saint Gabriel
Port Sud Est Government School 1 638
Father Ronald Gandy Roman Catholic Aided School 1 727
Antoinette Prudence Ste Famille Roman Catholic Aided School 2 492
Total 5 857
Région No 4 : Baie aux Huîtres
Oyster Bay Government School 2 788
Montagne Charlot Community School 471
Ananias André Le Chou College 944
Jardin Mamzelle Pre-Primary School 331
Total 4 534
Région No 5: Port Mathurin
Basila Allas Port Mathurin Government School 2 459
Terre Rouge Government School 1 629
Mont Lubin College 1 891
Total 5 979
Région No 6: Grande Montagne
Montagne Goyave Community School 469
Grande Montagne College 1 891
Batatrand Government School 1 200
Marc Etienne Roche Bon Dieu Government School 1 688
Total 5 248

 

Élections à Rodrigues

Xavier-Luc Duval : « La division de l’opposition fait le jeu du pouvoir »

Le leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval, milite pour qu’il y ait une unité des partis de l’opposition à Rodrigues afin de renverser l’Organisation pour le Peuple de Rodrigues (OPR) aux élections régionales, le 13 février.

Pour Xavier-Luc Duval, la division au sein de l’opposition provoque « une colère compréhensible et justifiée » au sein de la population. Et d’ajouter qu’« il est indéniable que le peuple rodriguais s’enfonce dans une précarité et une détresse alarmantes largement causées par le régime OPR en place. La corruption, les passe-droits, la mauvaise gouvernance, l’incompétence et les abus en tous genres font malheureusement partie du quotidien des Rodriguais. Toutefois, il est triste de constater que les forces de l’opposition à Rodrigues n’ont pu, jusqu’à présent, s’unir pour présenter une alternative crédible et solide contre l’OPR et ses abus », écrit-il dans une lettre ouverte adressée aux partis de l’opposition à Rodrigues, mercredi après-midi.

« La division des partis de l’opposition fait sans aucun doute le jeu du pouvoir en place et réduit les chances d’une alternance indispensable le 13 février prochain, tout comme ce fut le cas pour les élections législatives de 2019. De ce fait, je lance un appel pressant aux partis de l’opposition pour qu’ils s’allient pour ces élections et fassent front commun dans les six régions de l’île pour mettre fin à la tyrannie de l’OPR », ajoute-t-il encore.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !