Live News

Assemblée nationale : un budget supplémentaire de Rs 9,5 milliards

Après être venu avec un premier texte de loi pour obtenir un budget supplémentaire de Rs 1,2 milliard mardi dernier, le ministre des Finances, Renganaden Padayachy, soumettra un second projet de loi pour approuver un budget supplémentaire de Rs 9,5 milliards.

Ce mardi au Parlement, c’est le Supplementary Appropriation (2021-2022) Bill qui sera introduit en première lecture. Cette fois, la demande du ministre des Finances est de Rs 9,5 milliards pour des dépenses excédentaires (voir tableau) par rapport à ce qui était prévu pour l’année financière en cours.

Mardi dernier, le Supplementary Appropriation (2020-2021) (n° 3) Bill avait été introduit en première lecture. Il sera probablement débattu et adopté avant la présentation du budget 2022/2023. Le Grand argentier y demande l’adoption d’un budget supplémentaire de Rs 1 180 474 000 pour financer des dépenses au niveau des Mauritius Meteorological Services, du ministère des Affaires étrangères, du ministère du Tourisme et du Corporate and Business Registration Department survenues durant l’année financière 2020/2021. La part du lion (Rs 1 083 069 000) va cependant au ministère de la Santé.

Trois autres textes de loi figurent à l’agenda de la séance de mardi prochain. Il s’agit du National Environment Cleaning Authority Bill, du Road Traffic (Amendment) Act 2019 (Amendment) Bill et du Beach Authority (Amendment) Bill.

Tableau Illustration

La répartition des Rs 9,5 milliards demandées
Ministère des Finances Rs 300 millions
Ministère de l’Énergie et des services publics Rs 280 millions
Ministère de la Santé Rs 2,5 milliards
Dépenses centralisées du gouvernement Rs 520 millions
Centrally Managed Initiatives of Government Rs 5,9 milliards

17 questions au Premier ministre

Une question au Premier ministre relative à Prakash Maunthrooa, un de ses Senior Advisors, figure en deuxième position dans la liste des questions qui seront adressées à Pravind Jugnauth ce mardi au Parlement. L’auteur de la question est Rajesh Bhagwan qui veut connaître le nombre de conseils d’administration d’organisme parapublics et compagnies d’État auxquels siège Prakash Maunthrooa depuis octobre dernier. Il souhaite aussi savoir quand il y a été nommé et ce qu’il touche.

La première question de la liste émane de Mahend Gungapersad. Ce dernier demande combien il y a eu d’arrestations et de saisies dans des affaires de drogue de janvier 2015 à ce jour. Il veut aussi connaître le nombre d’ « audit trails » effectués dans chaque cas. Si le Premier ministre décide de donner une longue réponse à cette question, la probabilité que la question sur Prakash Maunthrooa ne soit finalement pas abordée existe, faute de temps.

Au total, ce sont 17 questions qui sont adressées au chef du gouvernement. Habituellement, il ne répond qu’à deux ou trois interpellations durant cette tranche parlementaire qui dure 30 minutes.

Concernant les questions aux ministres, les députés de l’opposition s’intéressent, entre autres, à l’organisation du pèlerinage du Hadj 2022, à l’importation de denrées alimentaires, à une pénurie éventuelle de médicaments, à l’état des coraux, à la production d’électricité par le Central Electricity Board et à l’enquête de la Cour d’investigation sur l’incident ayant impliqué le remorqueur Sir Gaëtan en août 2020, qui avait provoqué quatre morts. 

  • Ed nou pou kont ou!

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !