Live News

Assemblée nationale : manif « symbolique » d’Arvin Boolell pour dénoncer sa suspension

Comme il l’avait annoncé, Arvin Boolell a fait sa manifestation « symbolique » devant l’Assemblée nationale, à 11 heures, ce mardi 27 juillet. Le député du Parti travailliste (PTR) entend ainsi dénoncer sa suspension pour les huit prochaines séances parlementaires. Non seulement des députés rouges mais également d’autres partisans sont venus lui apporter le soutien. 

« Il n’y a pas de raison derriere une telle suspension. L’opposition doit s’exprimer. Le gouvernement a sa façon d’agir. Nous tous opérons pour le bien-être de la population et pour la bonne marche de la démocratie. (…) La démocratie parlementaire doit triompher. C’est ça notre bataille », a déclaré Arvin Boolell. Et d’ajouter que « les décisions prises par le Speaker sont excessives, arbitraires, disproportionnées et injustes ». 

Arvin Boolell dit être en pourparlers avec les Nations unies. « Une correspondance sera adressée à l'Union interparlementaire et des consultations sont en cours avec nos hommes de loi », a souligné le député rouge. 

Rappelons qu’Arvin Boolell est sous le coup d’une suspension, suite à une motion présentée par le Premier ministre, Pravind Jugnauth, le mardi 20 juillet. Motion qui a été adoptée. 

Le Speaker de l’Assemblée nationale avait, avant la suspension de la séance, « named » Arvin Boolell. 

Pour rappel, le comportement du député rouge n’avait pas plu au Speaker.

En effet, Sooroojdev Phokeer s’adressait au leader de l’opposition quand Arvin Boolell est intervenu. 

Le Speaker lui a indiqué, à plusieurs reprises, qu’il n’avait pas la parole (« you don’t have the floor »), mais Arvin Boolell n’a pas arrêté son intervention. C’est alors qu’il a été « named » (rappelé à l'ordre). Montrant un certain agacement, Arvin Boolell a alors traité le Speaker de « batiara ».  Suite à quoi la séance a été suspendue. 

À la suite de sa suspension, le député rouge a, lors d’un point de presse devant le Parlement déclaré qu’il serait présent d’une façon « symbolique » chaque mardi entre 15 et 20 minutes pour dénoncer la sanction qui lui a été infligée. Qu'il qualifie d’injuste.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !