Live News

Assassinat de Manan Fakhoo : «J’ai été forcé à faire des aveux», dit l’un des neuf suspects arrêtés

Manan Fakhoo a été abattu de trois balles tirées à bout portant le 20 janvier dernier à Beau-Bassin

Les neufs suspects, arrêtés dans le cadre de l’enquête sur le meurtre de Manan Fakhoo, ont comparu devant la justice, ce matin, et ce, sous forte escorte policière. L’audience a été marquée par le témoignage de Saif Sadullah, l’un des suspects. 

« J’ai été forcé à faire des aveux », a-t-il déclaré en Cour. Saif Sadullah dit avoir subi des pressions pour apporter un faux témoignage contre son cousin, Mooltazam Sadullah, concernant une fourgonnette qu’il aurait empruntée de son beau-frère la veille de la fusillade.  

Dans sa déposition à la police, Saif Sadullah avait aussi affirmé que Mooltazam lui aurait confié qu’il avait une importante tache à effectuer non-loin du domicile de Manan Fakhoo.  

« Ce sont des faussetés », a martelé Saif Sadullah. Il a expliqué qu’il a été forcé de le faire sous menaces et pressions des officiers de la Major Crime Investigation Team (MCIT).   

Me Rouben Mooroongapillay, qui représente Saif Sadullah, a réclamé la radiation des charges, en évoquant une bande sonore en circulation, entre son client et un officier de la brigade criminelle (CID) de Beau-Bassin. Bande sonore dans laquelle l’officier aurait dit à Saif Sadullah que le cousin de ce dernier, qui est un autre suspect dans cette affaire, se servirait de lui comme alibi. 

Un autre suspect s’est adressé à la Cour en affirmant qu’il n’a rien à reprocher aux enquêteurs. Il s’agit de Muntasir Gookhool.  

Rappelons que Manan Fakhoo avait rendu l’âme des suites de blessures subies par balles. Deux hommes circulant à moto ont ouvert le feu sur lui alors qu’il se trouvait à bord de sa voiture. Cela s’est passé le 20 janvier dernier à Beau-Bassin.

  • Mazda 3

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !