Législatives 2019

Ashok Subron : «L’invalidation des élections du 7 novembre pourrait être réclamée»

Ashok Subron

« Nous envisageons la possibilité de réclamer l’invalidation de ces élections même après la tenue de celles-ci », dit Ashok Subron sur les ondes de Radio Plus, mercredi après-midi. Le porte-parole de Rezistance ek Alternative était l’invité de Jane Lutchmaya et d’Eshan Dinally dans l’émission Au Cœur de l’Info. Il soutient que si les candidatures sont rejetées à cause de la non-déclinaison de l’appartenance ethnique, il compte remettre en question l’aspect de « Free and Fair Elections ». 

« Il y a la possibilité que nous réclamions l’invalidation de ces élections. C’est pour cela que je lance un appel à tous les leaders des partis traditionnels. Ils devront être élus, s’ils le sont, dans le cadre d’une élection « free and fair ». Si des candidats qui sont des Mauriciens sont exclus de ces élections, elles pourront être contestées par la suite ». 

Ashok Subron lance ainsi un appel à tous les Mauriciens, de se présenter comme candidat à ces élections tout en refusant de décliner leur appartenance ethnique. « Rezistance ek Alternativ est un parti crédible. Rejoignez-nous. Combien de candidatures seront rejetées ? Comment rejeter la candidature de quelqu’un qui se dit Mauricien ? Nous invitons tout le monde, les mouvements à se joindre à nous le 22 octobre prochain ». 

Intervenant par téléphone, le chargé de cours en droit à l’Université de Maurice, Rajen Narsinghen, soutient que le Best Looser System a fait ses preuves : « Le BLS connaît beaucoup de critique mais les experts en Afrique et ailleurs ont tout le temps dit que c’est un mécanisme qui permet de garder une stabilité et une inclusive democracy ». 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !