People

Ashish Beesoondial, Theatre Manager du Caudan Arts Centre : «J’espère avoir fait la différence dans la vie de mes étudiants»

Ashish Beesoondial

Mon plus grand amour

« Mes amours sont le théâtre et l’art. Cela me définit. Cela me donne cette perspective sur le monde, sur la vie et comment vivre avec les autres. »

Qui suis-je ?

« C’est une grande question existentielle. On va s’en tenir, pour l’instant, aux faits. Je suis Ashish Beesoondial, 40 ans, Theatre Manager au Caudan Arts Centre. Je suis toujours en quête des autres aspects de mon existence. »

Mes forces

«  La pou linstan, nepli ena lafors. Pe mor avek louvertir teat le 1er desam ! Plus sérieusement, mes points forts sont beaucoup de self-belief, d’optimisme, de confiance dans l’être humain. »

Mes passions

« Sans grande surprise, je suis passionné par tout ce qui est théâtre et performance artistique. Je suis également passionné du sport, en particulier, l’athlétisme. À mes heures de gloire, je pratiquais les courses de demi-fond (800 m et 1500 m). Je suis également un amateur de cricket, sport qui allie réflexion stratégique et performance physique. »

Mes faiblesses

« Ironiquement, mes points forts deviennent aussi mes faiblesses. Trop d’optimisme et une fâcheuse tendance à trop faire confiance aux gens. Vu mes responsabilités actuelles, je dois faire un travail constant tous les jours sur moi-même. »

Mes accomplissements

« D’abord, je ne définis pas un accomplissement en fonction d'un prix. J’ai été dans l’enseignement. Aujourd’hui, je suis acteur et metteur en scène. Je parlerais plutôt de l’influence que j’ai pu avoir sur les personnes durant ce parcours. C’est difficile de le qualifier ou de le quantifier. J’espère, en toute humilité, avoir fait la différence dans la vie de mes étudiants et acteurs. C’est mon moteur. »

Je vous dévoile tout

Plutôt…

Jugnauth ou Ramgoolam ?
« Comme dirait l’autre en anglais, il s’agit d’un Hobson’s choice ». 

Poisson salé ou mine frit?
« Poisson salé, de loin, avec tous les accompagnements ». 

Costume-cravate ou jean-basket?
« I’m open to both. Tout dépend de la situation. Je ne suis pas une personne difficile, surtout en matière de tenue vestimentaire ».

Casanier ou fêtard?
« Casanier. Ma vie est déjà bien remplie avec toutes mes activités théâtrales. J’ai besoin de me consacrer du temps pour souffler et avoir du répit ». 

Bollywood ou Hollywood?
« I would take the best of both. Mais j’aime aussi le cinéma d’auteur, celui de Calcutta, en particulier les films de Satyajit Ray ».

Pavarotti ou Bob Marley ?
« Difficile de choisir. Les deux. Tout dépend de mon mood et de mon inspiration ».