People

ASH, dj et producteur : «Monn apran mixer lor enn box loto»

ASH

Les boîtes de nuit se l’arrachent. À 22 ans, Ashay Boodooa aka ASH, dj et producteur mauricien, connaît une popularité sans pareille auprès de la jeune génération friande de musique rythmée comme le moombathon, style de prédilection d’Ashay. Rencontre.

Son calendrier est déjà rempli jusqu’aux premiers mois de 2020. Il lui arrive même de mixer dans trois événements à la suite en l’espace d’une soirée en période de fin de mois. Ashay Boodooa, que tout le monde connait comme ASH, n’est plus à présenter à la génération Y. Ces derniers n’ont que son nom sur les lèvres. En effet, les remix d’ASH ont la côte sur YouTube et sur Soundcloud. Dj et producteur autodidacte, Ashay s’est frayé une route dans un univers où la compétition est rude. Le deejaying est aujourd’hui devenu son gagne-pain.

« Monn apran mixer lor enn box loto », une information qu’il ne divulgue pas à tous. En effet, ce passionné de musique, contrairement aux autres djs de sa génération, n’a pas commencé par le deejaying, mais par la production. « À l’âge de 15 ans, je m’intéressais beaucoup à la musique, j’écoutais des mixtapes et je voulais produire ma propre musique, je m’y suis donc appliqué à travers un software. » En effet, Ashay s’inspire alors du producteur Munchi. « Je postais mes mixtapes et EP sur Soundcloud et éetonnamment, j’étais soutenu par bon nombre d’artistes internationaux tels que Mastik Soul, GTA, Major Lazer », confie-t-il. Son remix de la chanson Amarulah, de Roberto, en 2015 a atteint plus de 1,3 million de vues sur la chaîne de XorksTV sur YouTube.

Je postais mes mixtapes et EP sur Soundcloud et étonnamment, j’étais soutenu par bon nombre d’artistes internationaux tels que Mastik Soul, GTA, Major Lazer»

Pas très porté pour les études et plutôt par son amour pour la musique, le jeune homme décide d’apprendre à mixer, guidé par certains de ses amis djs, tels que Mastik Frank, Prince Hans, Akshay Chooramun, Nicolius et Afro Junkies. « Nicolius, qui n’est plus là aujourdhui, faisait partie des pionniers à introduire le moombathon à Maurice. »

À 18 ans, ASH était déjà « on the deck » des plus grands clubs de l’ile.Il se fait alors remarquer par Jimmy Gassel, qui lui propose de rejoindre son Label, Dj Bing Prod. « ll m’a beaucoup aidé et motivé à poursuivre dans cette voie. » En effet, les portes se sont ouvertes pour ASH, qui s’est fait des contacts internationaux comme Afro Bros, Major Lazer, Ape Drums et bien d’autres avec qui il est constamment en contact depuis. « Les clubs m’ont fait confiance et m’a musique a évolué », explique le jeune homme, qui vit chaque instant de son succès en toute humilité. Le deejaying lui a, l’an dernier, permis de faire ses preuves à Bora Bora pendant un mois et cette année encore, à Bora Bora et Tahiti, où il a mixé dans quatre boîtes de nuit.

Au sujet du moombathon 

Le moombahton est un genre de fusion musical entre la house et le reggaeton, créé par le disc jockey et producteur américain Dave Nada à Washington, DC, en 2003. Musicalement, il mélange les origines rythmiques de la dutch house ou de l’electro house, le tempo ralenti du reggaeton, habituellement entre 108 et 115 battements par minute (BPM), accompagnés de percussions en provenance du reggaeton.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !