People

Ascencia : Frédérick Tyack le CEO qui se fait acteur

Frédéric Tyack a figuré dans une vidéo marquant les dix ans d’existence, fin 2018, d’Ascencia. Même s’il confie ne pas être comédien et danseur, le Chief Executive Officer a joué le jeu à fond. Il parle de son expérience. 

Frédéric Tyack
Frédéric Tyack occupe le poste de CEO d’Ascencia depuis trois ans.

3900 likes, 308 commentaires, 559 partages et 176 000 vues sont affichés sur le compteur de la vidéo intitulée Ascencia fête ses 10 ans, le 3 janvier. Elle a été publiée le 9 novembre 2018. 

« Nous avons été agréablement surpris par la réaction du public, surtout des internautes, qui a été au-delà de nos espérances. La vidéo est devenue virale et nos employés et partenaires ont aussi contribué à son succès en faisant un travail de partage », indique Frédéric Tyack, Chief Executive Officer (CEO) d’Ascencia.

Il explique que l’équipe voulait sortir des sentiers battus pour cette occasion unique. « Nous devions marquer d’une manière forte ces 10 ans de présence à Maurice. Nous avons fait appel à une agence qui a proposé cette idée. Elle n’a pas eu beaucoup d’effort à faire pour convaincre toute l’équipe », dit-il. 

Le CEO monte à cheval pour les besoins de la vidéo.
Le CEO monte à cheval pour les besoins de la vidéo. 

Approche spontanée

Le CEO avoue, toutefois, que l’expérience n’était « ni simple ni confortable ». « Cependant, j’étais motivé par mes équipes, qui ont joué le jeu à fond. L’objectif était de braquer les projecteurs sur Ascencia et c’est ce qui m’importait le plus. L’idée était de faire passer à l’écran tout ce qui nous anime au quotidien, notamment le dynamisme, l’envie de bien faire et la motivation constante d’offrir à notre clientèle des lieux où ils se sentent bien. Je le dis en toute humilité, bien entendu, car je ne suis ni comédien ni danseur. Nous avons tout simplement voulu être spontanés dans notre approche et mettre les équipes et la compagnie en avant, avec une touche d’originalité », raconte-t-il. 

Frédéric Tyack détient un BSc in Accounting and Finance de la London School of Economics et a fait des études de Chartered Accountant. Ensuite, il a entamé sa carrière au sein du groupe Rogers, à la logistique. Cinq ans plus tard, en 2003, il a pris la direction de Plastinax.

« À mes yeux, cela représentait un défi de participer au turnaround d’une entreprise. Puis, j’ai mis le cap sur ENL Property Services, de 2007 à 2011, avant de devenir Managing Director d’Enatt. En 2015, j’ai été désigné CEO d’Ascencia », relate-t-il.

Cela fera bientôt quatre ans qu’il occupe le poste de CEO. Ascencia est à la tête de six centres commerciaux, notamment Bagatelle Mall, Phœnix Mall, Riche-Terre Mall, Kendra, Les Allées et So’Flo. « Ascencia a pour objectif d’offrir aux Mauriciens des lieux de vie qui sont à la fois des zones d’activités commerciales et des espaces de loisirs. Certains de nos centres commerciaux sont davantage axés sur le commerce de proximité, comme Kendra, Les Allées ou So’Flo, tandis que Bagatelle Mall, par exemple, accueille une clientèle de toutes les régions et touristique », fait-il observer. 

Le CEO indique que tous ces centres ont certaines choses en commun. « Ils sont propres, sécurisés, lumineux, confortables et spacieux. Ils sont aussi situés dans des lieux stratégiques et sont facilement accessibles, que ce soit en bus ou en voiture. Nous voulons aussi offrir aux Mauriciens tout le confort possible. De plus, nous misons sur les animations et autres événements qui y sont régulièrement organisés. En un mot, grâce à ces centres, nous sommes au cœur du quotidien des Mauriciens », fait-il ressortir. 

Il joue le jeu.
Il joue le jeu.

Un excellent retour 

Il ajoute qu’en tant que CEO, il souhaite le succès des malls d’Ascencia, autant pour le bien des partenaires (locataires ou prestataires de services) que pour les actionnaires. « Durant ces dix dernières années, avec une croissance de plus de 12 % par an, la performance du titre Ascencia sur le marché du développement et des entreprises a permis à ses actionnaires d’engranger un excellent retour sur investissement et nous souhaitons poursuivre sur cette lancée », précise-t-il.

Frédéric Tyack fait ressortir qu’Ascencia est une entreprise résolument mauricienne, qui participe autant à la réussite qu’au développement du pays en se positionnant comme un vecteur de croissance économique et d’évolution sociale. 

Ascencia s’engage de plus en plus dans la voie du développement durable. « Nous misons beaucoup sur l’énergie solaire pour réduire l’empreinte écologique des centres commerciaux et diminuer leur facture énergétique. Une première ferme photovoltaïque est déjà opérationnelle à Phœnix Mall depuis juillet et d’ici à quelques semaines, ce sera au tour de celles de Kendra et des Allées. Finalement, la quatrième verra le jour à Bagatelle en mai. Nous participons également à la réduction des déchets, grâce à un vaste programme de recyclage. Pour nous, développement économique et conscience environnementale ne sont pas incompatibles », dit-il. 

Frédéric Tyack indique que Beau Vallon Mall ouvrira ses portes en octobre 2019. Les travaux de déblaiement pour ce centre commercial de 10 000 m2 ont démarré en août. « Enatt, compagnie sœur d’Ascencia, s’apprête aussi à se lancer dans l’aventure africaine, puisqu’elle va assurer la gestion de deux centres commerciaux en Namibie. Cela ouvre aussi de belles perspectives pour nous », soutient-il. 

Tournage sur le site du Beau Vallon Mall.
Tournage sur le site du Beau Vallon Mall.