People

Arvind Bundhun : un aventurier balnéaire

Arvind Bundhun

Arvind Bundhun est le nouveau directeur de la Mauritius Tourism Promotion Authority. Il possède une solide expérience dans le tourisme et le circuit hôtelier. Il croit dans la continuité avec un brin de nouveauté.

« La famille occupe également une place prépondérante dans ma vie, dont maman, qui est le pilier de la famille maintenant »

Un tableau dépeignant la mer et l’ambiance tropicale orne le bureau d’Arvind Bundhun. L’œuvre est signée Vaco Baissac. Le nouveau directeur de la Mauritius Tourism Promotion Authority (MTPA) est souriant et décontracté. Il a pris ses nouvelles fonctions le 1er juin.

« Je crois dans la pérennité. L’équipe continue de travailler sur les projets entamés par mes prédécesseurs. Nous allons également apporter de nouvelles idées. Nous capitalisons sur les atouts de Maurice pour accroître sa visibilité en tant que destination de luxe, de glamour et de prestige sur la scène internationale », indique Arvind Bundhun.

Cibler les marchés émergeant

En effet, il souhaite consolider l’assise touristique de Maurice sur le marché européen et mettre en place de nouvelles stratégies. En sus de cela, le directeur veut accorder une attention particulière aux marchés émergeant de l’Asie, notamment l’Arabie saoudite, l’Inde et la Chine, ainsi qu’à l’Europe de l’Est.

« Nous pouvons nous distinguer dans différentes niches de marché : famille, Génération Y, golf et sport, entre autres. Il ne faut pas oublier que les Mauriciens sont le centre de cette activité. Les touristes y reviennent pour le sourire légendaire et la gentillesse de la population », ajoute cet habitant de Calodyne. Le tourisme est un domaine qu’Arvind Bundhun connaissait avant d’atterrir à la MTPA.

Au début des années 90, le secteur touristique est en pleine expansion. Le jeune Arvind Bundhun veut y faire carrière. « Outre le sucre et le textile, Maurice a commencé à exploiter un nouveau pilier de l’économie. Mais il y avait un manque de main-d’œuvre qualifiée. Certains apprenaient sur le tas et j’ai voulu développer mes compétences », raconte-t-il.

Il opte pour des études en Hotel Management & Catering Technology à l’Institute of Hotel Management & Catering Technology, à Mumbai, en Inde, en 1994. Trois ans après, il rentre à Maurice pour y travailler.

« C’est une nouvelle aventure que j’ai voulu tenter. En tant que directeur de la MTPA, j’ai la possibilité de servir mon pays. J’espère apporter ma touche personnelle pour faire grandir l’industrie touristique »

Expérience aux Seychelles

En 2000, il reçoit une bourse du gouvernement autrichien pour entamer une maîtrise en Hotel Management, avec spécialisation dans la vente, auprès de Klessheim Institute of Hotel Management. En 2002, Arvind Bundhun décide de rentrer au bercail. Il prend de l’emploi en tant que Sales Manager au Victoria Beachcomber Resorts & Spa.

Quelque temps après, il est transféré aux Seychelles pour vivre une nouvelle expérience. Il approfondit ses connaissances et grimpe graduelle-ment les échelons. Il ne tarde pas à devenir Commercial Executive, toujours pour le groupe Beachcomber.

Au bout de quelques années, sa persévérance et sa performance ne passent pas inaperçues. Il est débauché par le ministère du Tourisme. « C’est une nouvelle aventure que j’ai voulue tenter. En tant que directeur de la MTPA, j’ai la possibilité de servir mon pays. J’espère apporter ma touche personnelle pour faire grandir l’industrie touristique », dit-il. Il saisit alors sa chance.

Arvind Bundhun confie qu’il est un lève-tôt. Il arrive au bureau à 8 heures avant de gérer l’opération journalière de la MTPA. « Étant issu d’un domaine touristique, on est tout le temps sollicité. Il n’y pas d’heure pour les braves », livre-t-il.

Arvind Bundhun est aussi père d’une fille de 4 ans. « Ava est la prunelle de mes yeux. Ma vie tourne autour d’elle. Je l’emmène souvent au restaurant, à la mer ou voir les crocodiles. Ces reptiles la fascinent. Nous sommes très complices. La famille occupe également une place prépondérante dans ma vie, dont maman, qui est le pilier de la famille maintenant », dit le benjamin d’une fratrie de trois enfants. Puis, il se consacre à la lecture, à la plage et aux sports. D’ailleurs, il court tous les matins avant d’aller travailler.

Arvind Bundhun profite de ses soirées pour se reconnecter avec son moi intérieur. « Il est important d’être à l’écoute et d’être en harmonie avec soi », dit-il. Il concède qu’il a beaucoup de rêves…