Actualités

Arvin Boolell : «Un suivi sur les 5 000 personnes arrivées au pays du 6 au 20 janvier 2020»

Le leader de l’opposition est catégorique. Selon lui, il faut avoir un protocole sur chaque point d’entrée au pays. Il a aussi affirmé que, durant la période du 6 au 20 janvier 2020, quelque 5 000 personnes sont entrées au pays et qu’il faut absolument faire un suivi. 

 « On est en alerte rouge. Le ministre de la Santé a dit que du 6 au 20 janvier dernier tout était normal, mais c’était une phase critique », a-t-il indiqué.

« À Maurice, on traite cela avec une légèreté incroyable. Si on n'a pas les masques de n95, alors les risques sont présents », a-t-il souligné. Pour le leader de l'opposition, il faut avoir une isolation ward digne de ce nom, validée par des experts, car en mars la maladie va atteindre son peak. « Il faut avoir la logistique nécessaire, afin que Pointe-Jérôme et Anse-La-Raie soient des centres de quarantaine », a-t-il dit.  « La Chine est la deuxième plus grande puissance économique. Est-ce que le Premier ministre a rencontré les opérateurs économiques ? Quelles mesures le gouvernement apportera-t-il aux plus vulnérables ? Le Premier ministre prend tout à la légère. C’est le gouvernement qui fait la moquerie de la démocratie parlementaire », a-t-il estimé.

Le député rouge Ehsan Juman a estimé que Maurice a fait face à un problème sérieux avec l’équipe de futsal qui a été bloquée. 

L’autre député rouge Mahend Gungapersad  a abordé la question des cinq credits au School Certificate.  Il a rappelé qu’« en 2011, les critères étaient trois credits et des pass dans les autres matières en School Certificate, afin que l’élève puisse faire son Higher School Certificate ». Une policy decision ne peut bloquer l’accès en Higher School Certificate, a-t-il dit.

  • Coronavirus

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • SMP