Live News

Arvin Boolell qualifie de « scandaleux » les départs forcés à la BoM

« Scandaleux », du « népotisme excédentaire » : c'est en ces termes qu’Arvin Boolell revient sur les départs qui interviendront au sein de la Banque de Maurice (BoM). Face à la presse, ce matin du samedi 15 février, le leader de l’opposition a réagi à l’annonce de l’évincement du gouverneur de la Banque de Maurice, Yandraduth Googoolye et du Second Deputy Governor, Mahendra Vikramdass Punchoo.

« Encore enn fwa, la kwizin pe kwizine. Se ki mo apran se ban dimoun ki tre proche de la fami ki pou nomme. Nou pe koz politik moneter. Nou pe koz lindepandans BoM (…) Malheureusement, (Yandraduth) Googoolye pan kone ki apel etre enn gouverner. Lin servile, lin submissib », a déclaré le leader de l’opposition. 

Qualité de l’essence : « le plus grand coupable, c’est la STC »

Arvin Boolell a également commenté sa Private Notice Question d'hier, axée sur la qualité de l’essence. Selon lui, « le plus grand coupable c’est la State Trading Corporation (STC) ». 

Le leader de l’opposition ajoute que la STC doit dédommager les automobilistes dont les voitures ont été endommages par le carburant de médiocre qualité. 

« La STC et Vitol Bahrain doivent rembourser ceux qui ont subi les conséquences de leur manquement professionnel, leur mauvaise gouvernance, voire leur mauvaise gestion. J’espère que le gouvernement prendra ses responsabilité et viendra de l’avant avec une enquête appropriée », a martelé Arvin Boolell. 

À ses yeux, c’est « un scandale de trop ». « Nous avons des informations qui sont basées sur les faits et, à la lumière desquelles, la STC doivent rembourser ‘in toto’ les automobilistes dont les véhicules ont été endommagés… », a avancé le leader de l’opposition.

  • Coronavirus

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !