Live News

Arvin Boolell plaide pour une nouvelle Constitution

Reprendre tout à zéro. Le leader de l’opposition est d’avis que la crise engendrée par la Covid-19 ne permet plus de reprendre les choses comme elles étaient avant la pandémie. « L’heure d’un new normal a sonné. Il faut une nouvelle Constitution, de nouveaux standing orders au Parlement et un nouvel agenda social et économique », écrit-il dans un message diffusé sur sa page Facebook, vendredi 22 mai. 

« Le bon état d’esprit est nécessaire pour devenir un pays où l’État de droit prévaut, où il y a la décence et la démocratie », ajoute-t-il avant de préciser que « basic instincts politics is a cure. Nous avons le remède. À quel point aimez-vous votre pays ? »

Maurice, affirme Arvin Boolell, « n’appartient pas au régime ». Le gouvernement a le devoir de faire ce qui est le mieux pour le pays, pour sa population et pour son économie. Le leader de l’opposition craint, qu’en absence de bonnes décisions qui permettraient de préserver l’emploi, le pays verse dans le « chaos social ».

Il souhaite qu’à travers le Budget 2020/ 2021, qui sera présenté le 4 juin par le ministre des Finances, Renganaden Padayachy, les mesures nécessaires soient prises pour redresser la barre. Il plaide aussi pour que le gouvernement ne soit pas tenté de « manipuler les chiffres car dans une crise sanitaire et une récession économique, le budget est plus qu’un exercice de comptable ».

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !