Live News

Arvin Boolell plaide pour le «retour immédiat des Mauriciens bloqués à l’étranger»

Ils sont encore plus de 3 000 Mauriciens à ne pouvoir rentrer au pays. Arvin Boolell, leader de l’opposition, estime qu’il est plus que temps de faire le nécessaire pour permettre leur retour à condition qu’ils soient placés en quarantaine à leur retour.

Arvin Boolell taxe le gouvernement d’être mauvaise foi. Il souligne que ce dernier «fait le difficile même quand il y a des possibilités de faire revenir des Mauriciens». Il prend pour exemple la compagnie Royal Carribean qui veut ramener des Mauriciens à bord d’un paquebot. « Le navire est au port de Southampton et attend le feu vert des autorités mauriciennes pour mettre cap sur Port-Louis. Le bateau peut être utilisé pour la quarantaine », affirme Arvin Boolell dans un message posté sur sa page Facebook ce dimanche 24 mai. 

Et d’affirmer que l’avocat Roshi Bhadain a eu raison de déposer une demande d'injonction en Cour suprême pour permettre au bateau qui a quitté Cape Town avec neuf Mauriciens à bord de les déposer à Port-Louis. Il précise qu’un groupe de 50 Mauriciens aux Maldives sont prêts à affréter un avion, mais n’ont pas eu l’autorisation d’atterrissage à Plaisance.

« Il est également temps de ramener les Mauriciens qui sont en Inde. Deux avions affrétés par le gouvernement indien pour ramener des Indiens bloqués à Maurice sont prévus ainsi que deux vols d’Air Mauritius. Le gouvernement indien ne laisse pas tomber ses citoyens et comprend l’importance de la citoyenneté. Une opportunité se présente pour ramener nos citoyens bloqués à Maurice », affirme Arvin Boolell.

 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !