Live News

Arvin Boolell : «Le PTr doit être la locomotive de l’alliance de l’opposition»

L’annonce faite par Paul Bérenger, Xavier-Luc Duval et Roshi Bhadain, vendredi, à l’effet qu’ils ne soutiendront pas Navin Ramgoolam comme candidat au poste de Premier ministre aux prochaines élections générales est accueillie par des sentiments mitigés au sein du PTr. Le mood est que le PTr doit être la locomotive de toute grande alliance. Pour ce qui de Navin Ramgoolam, chez les Rouges, l’on est dans l’attente de la position qu’il adoptera lors de la réunion du bureau politique (BP) et du comité exécutif de mardi.

Si Arvin Boolell était reste plutôt silencieux depuis l’annonce de Bérenger, Duval et Bhadain, vendredi matin, à l’effet qu’ils ne voient pas en Navin Ramgoolam une alternative crédible au poste de Premier ministre, il a commenté, vendredi soir, cette évolution importante sur la scène politique.

Contacté par Le Défi Plus, le leader de l’opposition affirme que « l’essentiel reste un partage équitable entre les différents partis. Il est impératif que les partis de l’opposition s’unissent d’une façon ou d’une autre pour travailler sur une nouvelle île Maurice. Tout le monde est d’accord que le Parti travailliste doit être la locomotive ».

Mais pour décider de qui doit être le leader du Parti travailliste, Arvin Boolell affirme qu’ « on se remet au processus décisionnel du parti, mais personne ne peut faire fi de la demande de l’électorat ».

Par rapport à ce dénouement, le leader de l’opposition affirme être « prudemment optimiste, car je connais le sentiment des leaders politiques et j’ai espoir que nous pourrons être ensemble pour provoquer le départ de ce gouvernement. La question est quelle alternance proposer et qui proposer pour mener cette alliance de l’opposition ? »

« Nous attendons la réunion du BP et celle du comité exécutif pour évaluer la situation. C’est à partir de là que nous pourrons décider de la marche à suivre », confie Anil Bachoo, Senior Member du PTr.

« Manz pistas, get sinema »

Pour le moment, au gouvernement, l’on se réserve de faire des commentaires officiels par rapport à la situation dans l’opposition. Toutefois, le Premier ministre, Pravind Jugnauth, devrait s’exprimer, ce dimanche, à ce sujet lors d’une des deux sorties à son agenda. Durant la matinée, le chef du gouvernement se rendra aux célébrations de la Journée internationale de la femme, organisée par le ministère des Genres au Centre Swami Vivekananda, à Pailles. Dans l’après-midi, il sera au Rudra Maha Yaj, organisé par la Sanatan Dharma Temples Federation, à Grand-Bassin. Dans l’entourage du Premier ministre, l’on affirme que l’heure est de « manz pistas, get sinema ». L’on y est d’avis que cette situation résulte directement de la démission de Nando Bodha du gouvernement pour rejoindre l’opposition. « Nando Bodha, c’est beaucoup de tamtam pour rien, mais il est notre meilleur agent dans l’opposition. Il est en train de casser les bonnes relations qu’entretenaient les partis de l’opposition », affirme une source proche du PM.

  • Mazda 3

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !