Live News

Arvin Boolell : « Ce gouvernement a un effet maléfique »

Le leader de l’opposition réitère son appel à la population de participer à la marche du 13 février prochain à Port-Louis, organisée par les partis de l’opposition.

Arvin Boolell animait une conférence de presse après la rencontre des leaders des partis de l’opposition ce mercredi 27 janvier, à Ébène.

 « C’est la marche de tous les citoyens », dit Arvin Boolell. « Il faut envoyer un signal fort à un régime ki pe fini nou pei », insiste le leader de l’opposition. Il est d’avis que « ce gouvernement a un effet maléfique » et qu’il est « responsable de tous les maux de ce pays ».

Hommage à Philippe Gentil

Arvin Boolell a également tenu à rendre hommage à Philippe Gentil, compositeur de l’hymne national, décédé le mardi 26 janvier, à l’âge de 92 ans.

« C’est un fils du sol qui a marqué l’histoire », a souligné le leader de l’opposition.

Impair diplomatique

Lors de cette conférence de presse Arvin Boolell a également commenté la déclaration du représentant de l'Organisation mondiale de la santé (OMS,) faite lors du lancement de la campagne de vaccination anti-Covid hier, mardi 26 janvier, à l’hôpital Victoria à Candos.

Le Dr Laurent Musango avait affirmé ceci : « s’ils [le PM Pravind Jugnauth et le ministre de la Santé Jagutpal] s’étaient fait vacciner, je suis sûr que l’opposition ou les autres diraient : pourquoi avez-vous pris le vaccin des nécessiteux ?

Il qualifie cette démarche d’« impair diplomatique ».

Le Dr Laurent Musango doit se rétracter car les conséquences peuvent être graves, souligne Arvin Boolell.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !