Magazine

Arta Indianoceanika pour la promotion des arts

Boopen Doobah sera consultant pour fusionner un village artistique et un village touristique à Madagascar.

Arta Indianoceanika prévoit un calendrier d’évènements pour promouvoir l’art et valoriser les artistes et leurs œuvres sur le plan régional comme international. Une école de cinéma, une cérémonie de remise de prix, un documentaire et la Biennale des Arts de l’océan Indien sont au programme.

Après une année, la plateforme Arta Indianoceanika – CODEPArt Platform of Artists of Mauritius – Indian Ocean, se lance. Elle prévoit bientôt une école de formation en cinématographie. « Des professionnels de l’étranger, dont un qui a déjà travaillé sur un long-métrage mauricien, seront à Maurice pour dispenser les formations. Nous sommes en pourparlers avec d’autres professionnels. D’ailleurs, les cours seront approuvés par la Mauritius Qualifications Authority (MQA). Le scriptwriting, le montage, la réalisation, les effets spéciaux et la production, entre autres, sont parmi les formations qui seront offertes », annonce Boopen Doobah, président-fondateur d’Arta Indianoceanika. Il est membre du board de la National Art Gallery et du Malcolm de Chazal Trust Fund et le Deputy Chairperson du Film Classification Board.

boopen
Boopen Doobah, président-fondateur d’Arta Indianoceanika.

Le lancement de l’école devrait coïncider avec la première édition d’une cérémonie de remise de prix,  le 27 décembre. Des artistes dans cinq catégories : Art Visuel, Musique/Chant/Danse, Stylisme créatif, Vidéographie et autres seront récompensés. Pour les quatre premières catégories, il y aura un trophée et un cash prize. Pour la cinquième catégorie, un trophée et un certificat seront remis aux gagnants. Pour être éligible, quelqu’un doit nominer un artiste et remplir le formulaire qui doit être soumis au plus tard le 10 décembre. 

Les artistes gagnants de cette cérémonie auront l’occasion de participer à la première édition de la Biennale des Arts de l’océan Indien. Arta Indianoceanika compte organiser cet évènement à Madagascar en octobre/novembre 2020. « Arta Indianoceanika regroupe des îles de la République de Maurice, La Réunion, Madagascar, Les Seychelles et Les Comores. Chaque île va sélectionner ses artistes selon la méthode qui lui convient », dit-il. D’ailleurs, Boopen Doobah indique qu’il a participé à une session de travail à Madagascar, sur l’invitation du ministère malgache du Tourisme, du 18 au 21 septembre dernier, pour fusionner un village artistique et un village touristique. Il aura aussi la responsabilité d’entamer une étude de faisabilité. 

D’autre part, il compte proposer aux autorités concernées la conversion d’un stade, sis à Candos, en un stade des artistes. Ce lieu conviendra ainsi à des artistes qui souhaitent lancer un film, un CD ou présenter une exposition. Pour intégrer les artistes vulnérables, Arta Indianoceanika propose la mise en place d’un Creative Talents Search Program. Il servira à détecter les talents afin de créer une pépinière.  Un documentaire est aussi à l’étude pour devenir une vitrine des œuvres des artistes de la région.

Boopen Doobah précise qu’Arta Indianoceanika est une plateforme pour promouvoir les artistes de Maurice et des îles de l’océan Indien. En sus d’intégrer et d’accompagner ces artistes, Arta Indianoceanika va les préparer à se positionner sur la scène internationale.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !