Magazine

Art digital - Marie Mélanie Hilaire : Kaizeea Artz ou l’acceptation de ses racines

Marie Mélanie Hilaire

L’ordinateur est le nouvel outil des artistes. D’ailleurs, nous constatons l’avènement d’une nouvelle génération d’artistes. Marie Mélanie Hilaire, alias Kaizeea Artz, entrepreneure et artiste digitale de 26 ans, nous dévoile les dessous de son art inspiré de la culture africaine.

Les Mauriciens s’identifient à son art à travers son rapport avec l’Afrique et son style réaliste. Marie Mélanie Hilaire, alias Kaizeea Artz, souhaite rentabiliser son art et faire de sa passion son gagne-pain. Après ses études secondaires où elle avait opté pour l’art, elle fait ses débuts dans le monde du travail comme serveuse dans l’hôtellerie, puis store-keeper dans une usine de textile et finalement dans une usine de bijoux avant de finir par faire ce qu’elle aime vraiment.

« Je me suis intéressée à nouveau à l’art lorsque j’ai découvert un groupe d’artistes internationaux sur Facebook. On y retrouvait tous types d’art - sculpture, peinture, artisanat - mais c’est l’art digital qui a le plus captivé mon attention. Je faisais des petites manipulations pour éditer des photos sur un logiciel pour le fun, sans vraiment avoir le courage de me lancer dans cet art qui demande beaucoup de patience ». Pourtant, Mélanie finira par se donner à fond pour… l’art. 

Elle confie : « J’aimais trop ce style, ces dessins réalistes remplis de détails et le cartoon effet tikomik. Au fur à mesure que je dessinais, les gens commençaient à passer des commandes. Il m’arrivait souvent de crayonner jusqu’à fort tard et je ne voyais pas le temps passer. Chaque matin, je me levais tôt pour aller à l’usine et je répétais tous les jours les mêmes gestes. Je me sentais comme confinée. Ce n’était pas ma place ! » 

Un jour, c’est le déclic ! C’est maintenant ou jamais. Et Mélanie quitte tout pour se consacrer à l’art. Cela va faire deux ans qu’elle vit de sa passion. « La majorité de mes clients sont à l’étranger, dont des boutiques qui lancent des collections de produits, des lignes de vêtements ou simplement des gens qui veulent faire ou se faire de petits cadeaux. »

Mélanie s’inspire de ses origines africaines dont elle est fière. C’est une transition et l’acceptation de ses racines qui sont la cause de tout ce chamboulement. La jeune femme s’inspire aussi de la femme noire. « Je le suis et quoi de mieux que de s’en inspirer ? » L’artiste dessine l’Afrique, avec le teint basané et des turbans à motifs wax africains. Avec son style réaliste et le souci des détails, Mélanie s’est forgé un nom dans le domaine, lui permettant d’atteindre une certaine audience.

Ce n’est qu’en décembre 2018 que Mélanie a présenté son art officiellement à Maurice. Aujourd’hui, elle souhaite faire connaître davantage Kaizeea Artz. « J’ai lancé des produits imprimés personnalisables et des collaborations sont en cours avec des boutiques en attendant d’ouvrir ma boutique en ligne où je proposerai des produits comme des sacs-à-dos, chaussures, parapluies, etc. Je trouve toujours un moyen de mettre mes créations sur des produits ». Elle souhaite aussi s’essayer à plusieurs autres types d’art.

Vous pouvez visiter son site web www.kaizeeartz.org ou ses pages sur Facebook, Instagram et Twitter.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !