Législatives 2019

Arrivées touristiques en baisse : Xavier-Luc Duval en fait son cheval de bataille

tourisme La projection concernant le nombre de touristes pour cette année ne sera pas atteinte.

Le leader du Parti mauricien social-démocrate, Xavier-Luc Duval, a tiré la sonnette d’alarme concernant le secteur touristique à Maurice, le dimanche 13 octobre. « Le tourisme est en crise. Malgré la visite du pape, un événement d’envergure mondiale, les arrivées touristiques continuent de chuter, avec plus de 2 000 touristes en moins pour le seul mois de septembre. La situation est extrêmement grave », dit-il. 

Sen Ramsamy, directeur de Tourism Business Intelligence, dit avoir tiré la sonnette d’alarme il y a plusieurs mois. Il abonde dans le même sens que le leader du Parti mauricien social-démocrate qui soutient que le tourisme est « en crise ». « La situation est très grave. De janvier à septembre, la croissance a été de zéro, pour ne pas dire en négatif. Surtout en ce qui concerne les arrivées par avion », lance Sen Ramsamy.

Il précise que de janvier à septembre 2018, le pays a accueilli 961 000 visiteurs alors que pour cette même période cette année, le nombre est de 948 000. Ce qui selon le directeur de Tourism Business Intelligence représente une baisse de -1,4 %. « Rien que pour septembre, il y a une baisse de -7 % de l’Allemagne, -8 % du Royaume-Uni, -0,7 % de l’Afrique du Sud, -22 % de l’Asie et -9 % de l’Australie », explique-t-il. 

Sen Ramsamy soutient que les recettes touristiques ont également chuté de -5 %. « L’année dernière, le chiffre était de Rs 38 milliards, alors que cette année, il est de Rs 35,9 milliards. Maurice a été le pays hôte des Jeux des îles de l’océan Indien et a accueilli Sa Sainteté le pape. Deux événements majeurs sur lesquels on n’a pu capitaliser », déplore-t-il. 

Il ajoute que la projection de cette année est de 1 450 000 visiteurs. Sauf qu’il ne reste que trois mois pour attirer presque 500 000 touristes. Ce qui représente une moyenne de 150 000 durant ces trois prochains mois. « Ce n’est pas facile. Avec les élections qui se tiendront prochainement, les touristes préféreront venir après. Ce qui fait que la projection ne sera pas atteinte », estime-t-il. 
Selon lui, le tourisme a été une industrie florissante pendant plusieurs décennies. « Par manque de vision et de leadership, il a suffi de deux ans et demi pour mettre ce secteur en péril », fait-il ressortir. 

L’association des hôteliers et des restaurateurs de l’Île Maurice avait tiré la sonnette d’alarme après les résultats du premier trimestre. Son CEO Jocelyn Kwok avait prédit des moments difficiles pour le tourisme mauricien. La raison est que les principaux marchés font face à des conditions défavorables. Et la concurrence est plus rude.

Nous avons vainement tenté d’avoir la réaction du ministre sortant Anil Gayan.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !