Live News

Arrêtée, une femme conduit la police à Rs 651 000 cachées dans du béton

La suspecte, Fateemah Goolfee, s’était présentée chez les victimes, deux jours avant cette attaque.

Elle savait où l’argent était caché. Coincée par les enquêteurs de la police criminelle (CID) de Piton, une femme de 26 ans a craqué. Après une semaine en cellule policière, le lundi, 20 juin, Fatimah Goolfee, une habitante de Camp L’amour, Grand-Baie, a conduit les policiers non loin de sa demeure où son complice Deevesh Theeka et elle avaient soigneusement dissimulé plus d’un demi-million de roupies sous du béton.

Les policiers ont pu récupérer Rs 651 000. Cette importante somme d’argent provient d’un vol commis au domicile d’un couple de Fond-du-Sac. La suspecte, qui avait été arrêtée le 13 juin, est proche du présumé cerveau de cette attaque à main armée. Le dénommé Deevesh Theeka est déjà connu des services de police. 

 Ce vol à main armée a été commis, le mercredi 25 mai, à Belle-Vue Pitot, Fond-du-Sac. Trois malfrats s’étaient introduits au domicile d’un courtier de 62 ans. Un mois après, la victime revient sur ce drame. Il se rappelle que la suspecte, Fateemah Goolfee, s’était présentée chez lui, deux jours avant cette attaque, pour finaliser la vente d’une voiture en compagnie d’un individu. « Sa madam-la ti vinn kot moi, de zour avant vol-la , li ti trouve mwa pe van ene van ek pe kont kass », explique le courtier.

Cette enquête policière, dirigée par le surintendant Hossenboccus et l’inspecteur Juggoo a mené à l’arrestation de trois suspects dans un premier temps : Deevesh Theeka, Rahmatullah Zayd Bhugaloo et de Harshil Gobin. Ce dernier a, lors de son interrogatoire, incriminé Fatimah Goolfee.

Le courtier raconte comment sa femme et lui ont été agressés par ces trois individus. « Zot inn dir si pa donn larzan nou pou koup mo likou », relate le pensionné, toujours hanté par les images de cette attaque.

Son épouse et lui avaient été ligotés par la bande à Theeka. « Kan zot in rantre zot inn atas mo lame, mo lipie ek mo labous, zot in koumans bat mwa ek enn gro baton ek sab », relate-t-il. 

Craignant pour sa vie et pour celle de son mari, l'épouse a indiqué aux cambrioleurs l’endroit où ils gardaient près d’un million de roupies. « Mo madam inn dir zot al dan lot lasam ena enn sak », poursuit le courtier. Outre cette importante somme d’argent, les malfrats ont aussi volé des bijoux en or et une Mercedes. La valeur du butin emporté est chiffrée à Rs 1,8 M. 

Après le départ des malfrats, le couple est parvenu à se libérer. « Nounn debat, mo madam in resi larg so lame, lerla linn detas mwa », raconte l’époux. « Monn sot lafnet monn ouver laport », relate l’homme qui a immédiatement alerté la police. Cette enquête est menée par les sergents Goburdhun et Sewak et les limiers Persan, Seetohul, Gobin, Appadu, Kanhye, Seegoolam, Cherry et Naidu.
 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !