Live News

Arrêté pour avoir tenté d’introduire du cannabis dans un centre de quarantaine : l’enseignant, l’un des suspects, maintient avoir été piégé

Il nie en bloc les allégations portées à son encontre. Un enseignant a été arrêté par la police de Grand-Gaube, mercredi 8 septembre dernier. Il est accusé d’avoir tenté de faire passer du cannabis à un patient, interné dans un centre de quarantaine dans un hôtel, situé à Calodyne. 

Lors de son interrogatoire, l’enseignant a affirmé qu’il a été piégé. Un autre suspect, un mineur, a été également arrêté dans cette affaire. Celle-ci a été relayée à la brigade criminelle pour la suite de l’enquête. Les deux suspects seront de nouveau interrogés, hier lundi 13 septembre. 

Présentés à l’entrée dudit centre de quarantaine, mercredi dernier, les deux accusés auraient informé une policière qu’ils avaient apporté un colis contenant de la nourriture pour un patient. Mais, lors d’une fouille, le pot-aux-roses a été découvert. La policière a retrouvé deux sachets renfermant du cannabis dans le sac. « Mo pa kon narien. Ek, pa pou mwa. C’est la sœur du patient qui m’a donné ce sac pour le livrer à son frère », avait alors déclaré l’enseignant aux policiers. 

Quant au patient en quarantaine, il devrait être interrogé incessamment par les enquêteurs à sa décharge.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !