Xplik ou K

Arnaqué par un commerçant : un couple français garde un souvenir amer de ses vacances à Maurice

Arnaqué par un commerçant : un couple français garde un souvenir amer de ses vacances à Maurice La facture du couple Dilaire.

Au début du mois de décembre, deux Français ont décidé de venir passer quelques jours à Maurice. Cependant, une partie de leurs vacances a été gâchée après leur passage dans une boutique. Depuis cet incident, le couple tente de se faire rembourser, en vain.

Rémi Dislaire et son épouse gardent un souvenir amer de leurs vacances à Maurice. Tous deux ne sont pas près d’oublier leur mésaventure sur notre île. Leur voyage de rêve a viré au cauchemar après leur passage dans une boutique à Arsenal.

« En principe, c’est une boutique qui vend des vêtements et autres objets. Sur place, nous avons sélectionné 15 articles. Puis, une fois à la caisse, finances obligent, nous avons dû choisir parmi ces articles ceux que nous allions garder et rendre. C’est à ce moment-là que les vendeurs nous ont proposé de nous offrir trois articles. Dans l’euphorie du moment, nous avons fait le paiement et nous avons rapidement quitté le magasin avec tous nos achats », explique-t-il.

Cependant, de retour à l’hôtel, ils se sont rendu compte que non seulement le prix demandé et noté sur le reçu ne correspondait pas, mais que les articles étaient exemptés de taxe. « Pourtant, les vendeurs avaient insisté sur le fait que 15 % de nos achats seraient remboursés à l’aéroport. À aucun moment, ils n’ont mentionné le fait que les articles que nous avons achetés étaient exemptés de taxe. De ce fait, la TVA ne nous sera pas remboursée. L’addition s’élève en réalité à Rs 113 275. À maintes reprises, ma femme et moi avons contacté la boutique pour leur réclamer une facture détaillée, mais nous ne l’avons jamais reçue. » Selon le couple, il s’avère que les articles offerts par la boutique ont également été facturés pour environ Rs 20 000.

Le couple a d’abord pensé que c’était une simple erreur, mais par la suite, il s’est rendu compte que c’était un acte malhonnête de la part du magasin. « Ils refusent de nous rembourser en nous expliquant qu’il est impossible de procéder à un remboursement, alors que c’est faux. En effet, à partir du moment où vous faites un emprunt bancaire de votre carte, tout remboursement sur un article est possible. Ils nous ont alors expliqué, sachant que nous sommes retournés en France, qu’il fallait absolument que quelqu’un se déplace pour que l’on puisse être remboursé. »

Face à cette nouvelle exigence, le couple décide de contacter l’hôtel pour demander de l’aide afin qu’un des employés puisse aller sur place. « Cependant, la boutique, qui ne devait sans doute pas s’attendre à ce que quelqu’un se déplace, refuse finalement de procéder au remboursement et demande à l’employé de l’hôtel de choisir d’autres articles. Nous avons évidemment refusé, car c’est impossible pour nous de choisir des articles à

10 000 km et nous savons déjà que l’envoi serait compliqué. Après plusieurs coups de téléphone (avec tous les coûts que cela implique) et des mails échangés, le responsable du magasin a fini par nous dire : C’est comme ça, c’est du business… »  

Le couple se retrouve donc avec une facture qui s’élève à Rs 120 160, somme qui inclut les frais bancaires ajoutés. Rémi Dislaire et sa femme sont bien décidés à agir,  estimant qu’ils ne sont pas les seuls à se faire arnaquer.

« Nous avons appris sur des forums d’expatriés que notre cas n’est pas isolé et nous sollicitons l’aide des autorités pour nous aider ».

Sollicité pour une réaction, un préposé du magasin avance qu’il n’y a jamais eu d’erreur de leur part. « Nous avons tout bien expliqué au couple et c’est ce dernier qui a mal compris. Nous leur avons remis tous les articles achetés et tout a été fait comme il se doit ».

Le cas a aussi été référé à la Consumer Affairs Unit.