Live News

Arnaque au remboursement de la taxe : les attrape-touristes dans le collimateur des autorités

Toute forme d’abus subie par un touriste à Maurice affecte négativement l’image de la destination.

Si l’industrie touristique a retrouvé des couleurs après deux années de crise, les arnaques visant des visiteurs étrangers reprennent également. Au niveau des autorités, la vigilance est de mise. 

Épinglée en août dernier pour avoir fait payer des prix exorbitants à des touristes, une boutique du nord de l’île est de nouveau dans le collimateur des autorités. Les responsables de ce magasin font croire à des clients étrangers qu’à leur départ de Maurice, ils seront remboursés de 34 à 40 % du montant des achats effectués, parce que celui-ci inclut la taxe applicable uniquement aux résidents. Tombés dans le panneau, deux touristes n’ont pas hésité à faire de grosses dépenses. Mais en se présentant au comptoir de la douane à l’aéroport, ils ont appris qu’ils ne seraient remboursés que des 15 % de la taxe sur la valeur ajoutée. Même si ces personnes ont déjà quitté le pays, leur mauvaise expérience n’est pas passée inaperçue. 

Au niveau de la Consumer Affairs Unit (CAU), sous la tutelle du ministère du Commerce, on confirme qu’une plainte portant sur ce type d’arnaque a été enregistrée. « Aussitôt que nous avons reçu la plainte, des officiers de la CAU ont fait une descente dans la boutique dénoncée. Mais le manager de l’enseigne a démenti catégoriquement. » Comme la procédure d’enquête l’exige, la CAU a contacté le touriste se disant victime d’une arnaque. « Il faut que cette personne nous décrive, dans un ‘statement’, comment elle a été arnaquée. Mais vu qu’elle n’est plus à Maurice, nous lui avons demandé de nous soumettre ses explications dans un courrier électronique. Nous attendons actuellement cet email. Quand nous l’aurons reçu, l’affaire sera référée à la police », explique notre interlocuteur. 

Lindsay Morvan, directeur de la Tourism Authority (TA), indique que le magasin concerné ne détient pas de permis délivré par son organisme.  « Nous avons quand même pris note de la plainte. C’est la raison pour laquelle nous avons organisé une inspection en compagnie des officiers de la CAU la semaine dernière. » Il ajoute que la TA a recommandé l’introduction d’une loi appropriée pour sanctionner les publicités mensongères comme la promesse de 40 % de remboursement de taxe à l’aéroport. De plus, il soutient que l’équipe a aussi constaté sur place l’affichage de prix considérés comme exorbitants.  « Certes, il revient au client d’accepter ou non d’acheter le produit au prix affiché. Mais nous estimons que des mesures légales appropriées devraient être introduites pour assurer une pratique de prix décents », fait ressortir Lindsay Morvan.  

Pour le directeur général de la TA, toute forme d’abus subie par un touriste affecte négativement l’image de la destination Maurice car l’incident est relayé au niveau national et international. D’ailleurs, précise-t-il, la TA travaille de concert avec les hôtels et autres établissements touristiques pour qu’ils rappellent à leurs hôtes d’être toujours vigilants quand ils achètent des produits dans les différents sites qu’ils visitent. « Nous suivons aussi la situation de près avec la CAU pour introduire les mesures nécessaires afin de sanctionner ceux qui abusent », conclut-il. 

Coup de massue pour d’autres magasins 

Même si les arnaques citées ici ne concernent qu’une seule boutique, les gérants d’autres magasins en subissent les conséquences. « Les touristes victimes d’une arnaque racontent leur mésaventure sur les réseaux sociaux et autour d’eux. Du coup, nous constatons que les touristes sont de moins en moins nombreux à venir faire leur shopping dans notre magasin », déplore un propriétaire. Le directeur d’une autre enseigne se plaint de subir le même sort. « À la suite de cas d’arnaque, les hôtels conseillent désormais à leurs clients de ne pas mettre le pied dans les magasins touristiques. Cela nous affecte énormément car notre survie dépend des touristes », dit-il.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !