Défi Zen

Ardash Gujadhur : le petit génie des réseaux sociaux  

A 26 ans Ardash a lancé l'entreprise KonekTwa.

Il a débarqué sur le marché du travail avec une idée pertinente et un concept inédit à Maurice, celui de professionnaliser le métier d’influenceur. Ardash Gujadhur, entrepreneur et fondateur de KonekTwa, est l'exemple d'une success-story. Danseur professionnel, sa visibilité sur l’internet lui a permis aujourd'hui de gagner la confiance de nombreuses marques locales. Rencontre. 

Ardash Gujadhur n'a pas fini de faire parler de lui. À 26 ans, son parcours professionnel, riche en rebondissements, est le reflet de sa personnalité. Enjoué et rempli d'énergie, tout semble lui réussir aujourd'hui. 

Après ses études secondaires, Ardash s'est envolé pour Pune, en Inde, afin de poursuivre ses études en génie mécanique. « Cette expérience de vie a duré près de cinq ans. Elle renforce la résilience, repousse les limites d'une personne et teste vraiment les limites des capacités humaines », confie-t-il. Plus tard, lorsqu'il intègre une compagnie à Maurice, Ardash réalise très vite qu'il a du mal à se plier aux règles. Il décide alors de lancer ses cours de danse et se concentrer sur la chorégraphie. Une décision  qui a changé toute sa vie, lui permettant de faire ses preuves dans le domaine des arts et de la culture, mais aussi en marketing. « Ma présence cohérente sur Instagram m'a aidé à attirer des marques locales en tant qu'annonceur », dit-il.

Les marques locales sont à la recherche de visibilité sur les réseaux sociaux.

Mais il était las de travailler gratuitement en tant que chorégraphe et danseur à plein temps. Il confie qu'il a été souvent approché par des marques locales pour promouvoir leurs tenues ou leurs salles. « J’ai accepté volontiers. En tant qu'artistes autodidactes, nous avons ce problème inné de rechercher la validation des autres. Je n’ai jamais été payé pour mes services. J’ai chorégraphié une danse entière, puis je l’ai enseigné à mes élèves. Ensuite, après avoir trouvé le bon vidéaste, j’ai téléchargé la vidéo sur mon compte Instagram, le tout gratuitement ou dans le meilleur des cas pour des goodies », raconte-t-il.

C’est ainsi qu’Ardash prend conscience que les marques locales ont encore beaucoup à apprendre pour intégrer efficacement les influenceurs dans leur stratégie marketing. En juin 2019, il décide de créer KonekTwa, dans l'espoir d'atténuer deux problèmes : le travail gratuit des influenceurs et le manque d'innovation dans l'industrie du marketing des réseaux sociaux à Maurice.  C’est grâce à cela, qu’aujourd'hui, à travers KonekTwa, il travaille au développement ou au maintien de l'identité d'une marque sur les réseaux sociaux.

« J'ai commencé KonekTwa avec Rs 18 000 sur mon compte bancaire »

Aujourd’hui, il bénéficie du soutien non seulement du secteur privé, mais aussi celui du gouvernement dans le développement d’entreprises, parmi le MRIC, l'incubateur de turbines et même les espaces de travail collaboratif. « Pour entreprendre un nouveau projet, il faut faire une étude de marché approfondie et investir autant de temps et d'énergie dans les premières étapes du développement. J'ai commencé KonekTwa avec Rs 18 000 sur mon compte bancaire. Si je le dis, c’est parce que les gens pensent qu’il faut être riche pour être entrepreneur, mais tous les entrepreneurs de ma connaissance ont  commencé avec pratiquement rien en poche ».

Au sujet du KonekTwa

KonekTwa est une plateforme où les marques locales qui sont à la recherche de visibilité sur les réseaux sociaux peuvent trouver des influenceurs pertinents et travailler avec eux dans des campagnes plus axées sur les données. « Nous faisons de notre mieux pour maintenir l'authenticité de nos campagnes en sélectionnant les bons influenceurs qui conviennent à nos marques ou clients. Nous travaillons avec des influenceurs qui excellent dans leurs métiers spécifiques, connaissent leur marché et apportent une expertise à leurs communautés », indique-t-il.

Ardash souhaite faire grandir son entreprise afin de répondre à la demande croissante sur le marché local.  Dans cette optique, il a  recruté son premier employé cette année. Il s’agit de Yannick Hyacinthe. D’ailleurs, KonekTwa a connu une augmentation exponentielle du nombre de clients actifs. « Notre objectif  est, avant tout, de rendre notre plateforme en ligne 100 % fonctionnelle, faire évoluer l'entreprise et pénétrer un nouveau marché en dehors de Maurice ».

Trois conseils aux influenceurs

1. Connaissez votre valeur ! Une marque qui a besoin de visibilité sur les réseaux sociaux dispose de trois solutions : Google Ads, Social Media Boost ou Influencer Marketing. Ils devront dépenser énormément pour atteindre ce but et interagir avec le public que vous avez déjà acquis au fil de vos années sur les réseaux sociaux. 

2. Le nombre d'abonnés est insignifiant si personne ne s'intéresse à votre contenu. Étudiez ce que signifie le taux d'engagement et fixez des objectifs pour atteindre un engagement minimum de 12 %. Conseil : donnez de la valeur à votre public. 

3. Rappelez-vous pourquoi vous avez commencé. Il viendra un moment où le monde autour de vous s'attendra à ce que vous agissiez d'une certaine manière. Vous subirez des critiques et vous découvrirez des commentaires haineux si les attentes des internautes sont différentes. Ne vous en faites pas. Essayez de toujours vous rappeler pourquoi vous avez commencé ce voyage.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !