Magazine

Aquarium de Maurice : Touga 2 retrouve sa liberté

Après avoir passé 10 ans au sein de l’équipe de l’Aquarium de Maurice à Pointe-aux-Piments, la tortue verte qui a pour nom Touga 2 a rejoint son milieu natal dans les eaux de Trou-aux-Biches, le mercredi 9 octobre.

«Aujourd’hui, nous vivons un moment triste. C’est comme si je perdais un enfant », lâche  le biologiste Reshad Ramjhun, avec une voix remplie d’émotions. Durant plus de 10 ans, il a été aux petits soins de cette tortue verte qu’il a vu grandir devant ses yeux, tel un père qui s’occupe de sa fille. « Il est vrai que je suis très content que Touga retrouve les siens dans son milieu naturel, mais c’est aussi un moment de grande tristesse, car j’avais l’habitude de m’occuper d’elle tous les jours », souligne-t-il.

Pour rappel, en 2015, une première tortue baptisée Touga avait été relâchée. Quatre ans plus tard, c’est au tour de Touga 2 de retrouver la liberté. Pourtant, tout n’était pas gagné d’avance pour cette tortue, dont la présence avait été signalée par des pêcheurs aux alentours de la plage de Trou-aux-Biches et Pointe-aux-Piments. Ces derniers l’ont ensuite apporté à l’Aquarium de Maurice. Reshad Ramjhun, se rappelle de ce jour comme si c’était hier. « La jeune tortue était blessée à l’arrière. Nous avons pensé qu’elle avait été peut-être attaquée par des requins ou blessée avec les hélices d’un bateau. Nous l’avons soigné à nos frais et l’avons baptisé Touga 2  en référence à Touga, la première tortue blessée que nous avons relâchée en 2015 ». 

Touga est un prénom donné à cette première tortue par des écoliers suite à une compétition il y a quelques années de cela. Depuis, ce prénom est lié à la tortue de mer, laquelle a eu droit à une sculpture à son effigie en vue de lui rendre hommage et ne jamais l’oublier. Reshad fait ressortir que Touga était « la dame admirable » de l’aquarium. Il profite de cet événement pour conscientiser les plaisanciers et les pêcheurs sur la biodiversité de Maurice. « Il faut prendre en compte notre biodiversité, car elle est très fragile. Les tortues sont très importantes pour nos récifs marins et les pêcheurs doivent faire attention avec leur filet. » Il ajoute que la santé des espèces marines dépend aussi de l’état marin. De plus, dit-il,  les Mauriciens, tout comme les vacanciers, ne doivent pas polluer la mer. 

Parmi les invités de marque de cet émouvant événement se trouvait Noémie Barragan, fondatrice d’Horse Pro Mauritius et fervente militante des droits des animaux. « Voir cette tortue retrouver la liberté a été un moment émouvant pour moi. Je salue l’Aquarium de Maurice d’avoir recueilli Touga 2 et je salue aussi la patience dont ont fait preuve les professionnels et amoureux des animaux envers cette tortue. »

La remise à l’eau de Touga 2 s’est faite avec la collaboration des plongeurs d’Atlantis International Diving Centre. Ce moment restera à jamais gravé dans les annales de l’Aquarium. L’événement a été suivi par Célia Joubert et Matéo Mistrin.  Souhaitant devenir soigneur d’animaux, ce dernier a salué l’exploit réalisé par l’Aquarium de Maurice qui accueille aussi trois autres tortues imbriquées, dont une est blessée. Elles seront relâchées dans un futur proche.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !