Xplik ou K

Après une chute : un client se blesse au genou dans un centre de fitness

centre de fitness (Photo d’illustration) La National Transport Authority estime que les employés du centre de fitness en question ne peuvent pas demander aux clients de faire leur travail à leur place.

Pravesh raconte que son frère s’est blessé au genou après être tombé dans une fosse de travail au centre de fitness où il s’était rendu pour faire vérifier son véhicule. Il tient pour responsables les employés car ce sont eux, dit-il, qui ont insisté pour que son frère enlève le sticker.

Pravesh est un homme inquiet. Son frère s’est blessé au genou après être tombé dans une fosse de travail dans un centre de fitness automobile. « Je ne connais pas encore le pronostic des médecins en ce qui concerne mon frère. Ce qui est encore plus malheureux, c’est qu’il s’est déjà fait mal à ce genou dans le passé. Et si ce nouveau dommage laissait des séquelles irréversibles ? » se demande-t-il.

Il raconte que cela remonte au jeudi 17 janvier. Son frère se serait rendu dans un Fitness Centre pour faire vérifier son véhicule et obtenir un certificat de fitness. Or, il s’est gravement blessé au genou en tombant dans la fosse de travail se trouvant sous la voiture. Il a dû être transporté à l’hôpital.

Selon Pravesh, cet accident est survenu parce que l’officier du Fitness Centre a insisté pour que le propriétaire du véhicule enlève lui-même le sticker de fitness de la voiture avant de lui remetttre le certificat. « À l’hôpital, on m’a dit que ce n’est pas la première fois que des gens tombent dans la fosse de travail de ce centre de fitness. En fait, les employés ne veulent pas enlever les stickers eux-mêmes. Ils demandent aux propriétaires des véhicules de le faire », souligne-t-il.

Contactée, la National Transport Authority a laissé entendre qu’aucun propriétaire de véhicule n’a le droit d’accéder à l’intérieur du Fitness Centre. « Il est temps de mettre bon ordre dans ce centre de fitness. Nous allons demander aux responsables de s’assurer que dorénavant personne n’ait accès à l’intérieur. Il appartient aux employés de faire le travail requis. Ils ne peuvent pas demander aux propriétaires des véhicules de le faire à leur place », a-t-on déclaré.