Xplik ou K

Après une angiographie à l’hôpital Dr AG Jeetoo: Une sexagénaire aurait été malmenée par un ‘Ward Manager’

Encore un cas allégué de maltraitance. Soobawtee Ramdin, une habitante de cité Grande-Rivière âgée de 60 ans, accuse un ‘Ward Manager’ de l’hôpital Dr AG Jeetoo de l’avoir tirée de force de son lit d’hôpital. Cette patiente avait été admise à la Medical High Care Unit de l’hôpital de Port-Louis pour y subir une angiographie. Informé de cet incident allégué, Vasant Rao Gujadhur, le Regional Health Director, annonce une enquête et prévoit des sanctions. Il était sur l’antenne d’Xplik ou K mercredi dernier. Souffrant de troubles cardiaques, Soobawtee Ramdin suit des traitements à l’hôpital de Port-Louis depuis plusieurs années. La sexagénaire reçoit une lettre de l’hôpital l’informant que son intervention a été fixée au 8 septembre dernier. Elle s’est donc préparée pour son hospitalisation. Après avoir subi quelques examens, Soobawtee est enfin prête pour son angiographie. Après cette intervention, elle est placée en observation à la Medical High Care Unit, reliée à plusieurs appareils de suivi médical. Dans la matinée du 9 septembre, la sexagénaire reçoit la visite de son médecin traitant. Ce dernier est porteur d’une bonne nouvelle. Vu son état de santé parfait, il l’autorise à rentrer chez elle. « Mo ti lor mo lilit. Ene employé rentré li tire moi lor lilit. Il m’a intimé l’ordre de m’asseoir sur le fauteuil roulant. Il s’est saisi de mon sac et l’a jeté au sol. Il m’a déclaré qu’il avait pour tâche de refaire le lit. Alors que j’étais encore en robe de chambre, il a tiré les rideaux qui me cachaient de la vue des autres malades. J’ai ressenti une grande humiliation de me trouver ainsi exposée  au regard des autres patients », devait confier Soobawtee Ramdin au Défi Quotidien. Embarrassée, elle est restée figée sur son fauteuil roulant jusqu’à l’arrivée de sa fille. Aussitôt informée des événements, cette dernière devait rapporter l’incident auprès d’un responsable. Ce dernier l’a invitée à déposer une plainte auprès du bureau du surintendant. Sollicité, Vasant Rao Gujadhur rassure. Le Regional Health Director de l’hôpital Jeetoo souligne qu’il est de sa responsabilité de veiller que les droits des patients ne soient pas bafoués. « Il y a des procédures à suivre. Nous enquêterons sur ce cas. Il me faut écouter la version de l’autre partie. Nous ferons la lumière sur ces allégations. Si les faits sont avérés, nous prendrons des sanctions », promet-il.