Live News

Après un appel du DCP Jhugroo : le syndicat des policiers proteste

Suite à l'appel du Deputy Commissionner of Police (DCP) , Krishna Jhugroo, à ceux qui sont dans le besoin de se tourner vers la police, le syndicat Police Officers Solidarity Union (POSU)  proteste. Ses dirigeants sont d’avis qu’il ne faut pas imposer toutes sortes de responsabilités aux policiers.

Le président de la POSU, l’inspecteur Jaylall Boojhawon, estime que les policiers sont surmenés. « Ce n’est pas juste. Les policiers doivent surveiller des supermarchés, livrer des bonbonnes de gaz en plus de faire respecter le couvre-feu. Ce  n’est pas chose facile », dit-il sur Facebook, ce dimanche.

Joint au téléphone, l’inspecteur Boojhawon soutient que les policiers sont appelés à travailler dans des conditions difficiles et sans matériel de protection. De plus, affirme-t-il, ses collègues doivent prévenir des attaques perpétrées contre des supermarchés et d'autres commerces.

« Les policiers n’obtiennent pas de congés en ce temps de crise. Ils sont fatigués. Sans oublier qu’ils mettent en péril leurs vies et celles de leurs proches », ajoute le président du syndicat des policiers.

Il avance que suite à l'appel du DCP Krishna Jhugroo, les postes de police sont inondés d’appel et la situation devient difficile à gérer. D’autant plus, selon l’inspecteur Boojhawon qu'aucun communiqué officiel à cet effet n'a été transmis aux policiers. ​

Le président de la POSU affirme que les policiers ont le droit de savoir combien de leurs collègues ont été testés positifs au Covid-19 et combien sont en quarantaine. Ils veulent également être informés sur l’état de santé de leurs confrères. L’inspecteur Jaylall Boojhawon préconise également des tests de dépistage pour les policiers. ​

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !