Live News

Après St-Louis, la centrale thermique de Pointe-Monier à Rodrigues dans le viseur de l’Icac

Encore une affaire qui risque de faire grand bruit dans les jours à venir. Après la Centrale thermique de St-Louis, celle de Pointe-Monier, à Rodrigues, fait l’objet d’une enquête de l’Independent Commission Against Corruption (Icac). 

Plusieurs anomalies ont été notées dans le projet Pointe-Monnier au coût de Rs 500 millions. Une centrale thermique inaugurée en 2012 à Rodrigues.

L’exercice d’appel d’offres international pour ce projet a été lancé en 2011. Tout comme pour la centrale thermique de St-Louis, le contrat a été décroché par la firme danoise, Burmeister & Wain Scandinavian Contractor A / S (BWSC) alors que la firme locale PAD CO Limited a eu la responsabilité de se charger du génie civil.

Plusieurs zones d’ombres ont été notées par les enquêteurs de la commission anti-corruption sur ce projet. Ils sont tombés dessus, alors qu’ils enquêtaient sur l’affaire St-Louis. Des sources proches de l’enquête affirment que c’est le même modus operandi que dans l’affaire St-Louis.

Les responsables du département des appels d’offres, ainsi que des anciens hauts cadres du CEB devront prochainement apporter des explications à l’Icac. Ils seront bientôt interrogés.

L’enquête de l’Icac devra déterminer s’il s’agit d’un projet ou si l’appel d’offres pour ce projet de centrale thermique a été taillé sur mesure.

Y aurait-il « une affaire Pointe-Monier » ? Seule l’enquête de l’Icac nous le dévoilera dans les jours à venir. Affaire à suivre.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !